Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 26Article 569278

General News of Tuesday, 26 January 2021

Source: Actu Cameroun

CNI : la fin de la longue attente

Après plusieurs années de procédure et de stress, quelques Camerounais voient enfin le bout du tunnel.
Andréa Ambassa fait partie de ces nombreux Camerounais qui ont tenté plusieurs fois de se procurer le précieux sésame, mais sans succès. Après avoir enfin obtenu sa Carte Nationale d’identité (Cni), elle lance un ouf de soulagement. Elle a dû refaire quatre fois la Cni.

« Ça fait quatre années que j’essaie d’obtenir ma Cni. Chaque année je tente sans succès. Mais cette fois a été la bonne. », Raconte-t-elle. Cette jeune dame de 35 ans n’est pas un cas isolé. Bon nombre de citoyens camerounais savourent enfin le bonheur de disposer de leur pièce d’Identité. Hervé Deffo quant à lui, était à §a troisième tentative. « Je remercie Dieu. Grâce à lui, j’ai enfin obtenu cette pièce si essentielle. Je vous assure que parfois je n’arrivais pas à dormir à cause de ce problème.», se confie-t-il.

Ces premiers échos favorables qui nous parviennent font suite à l’engagement pris par la Direction Générale à la Sûreté Nationale (Dgsn) il y a quelques semaines.



Face à la presse le 08 janvier dernier, le Secrétaire Général (SG) de la Dgsn a annoncé que 10.000 à 15.000 Cni seraient produites par jour sur l’étendue du territoire national pour répondre à la forte demande. Même si ces chiffres sont encore loin d’être atteints, la Dgsn a au moins le mérite d’apporter du sourire sur les visages des premiers bénéficiaires de cette vaste opération.

L’on se souvient également que la sortie médiatique du SG de cet organe public était survenue après une grande mobilisation des populations sur les réseaux sociaux, signe de d’une profonde exaspération. Le hashtag « Je veux ma Cni » avait ainsi vu le jour. Il avait été lancé sur Facebook par des leaders politiques d’opposition au premier rang desquels Cabrai Libii et « Serge Espoir Matomba.



Aussitôt, de nombreux internautes leur avaient emboîté le pas. Et c’était dans le but de calmer le jeu que la Dgsn avait fait cette déclaration. Selon elle, au moins trois millions de Camerounais sont en situation de double voire triple identité. Et c’est la raison pour laquelle ces derniers ne parviennent pas à obtenir leur Cni. Argument battu en brèche par de nombreux Camerounais qui n’ont rien à se reprocher mais qui ne parvenaient pas à avoir leur pièce d’identité.


La disponibilité de la Cni laisse un léger goût amer
Même si certains peuvent désormais dormir sur leurs deux oreilles, toujours est-il que la disponibilité des Cni laisse un léger goût amer chez plus d’un. Beaucoup de rêves ont été brisés, de nombreuses opportunités qui se sont présentées n’ont pas pu être saisies faute de Cni. Les mauvais souvenirs sont encore présents malgré la joie qui anime certains détenteurs de la très convoitée pièce. Certains avaient des projets de voyage, d’autres envisageaient la possibilité de faire un concours, d’autres encore n’ont pas pu décrocher un contrat parce qu’ils n’étaient pas en possession de leur carte d’identité.

« En 2018, après l’obtention de mon baccalauréat, je devais rejoindre mon grand frère en Allemagne pour poursuivre mes études. Malheureusement, je n’ai pas pu-avoir ma Cni. J’ai refait trois fois dans trois villes différentes. Jusque-là, je n’ai pas réussi à l’obtenir. », se souvient Jean, la trentaine sonnée.



« Aujourd’hui, j’ai ma Cni. Mais les choses ont bien changé. La situation n’est plus la même ni pour moi, ni pour mon frère aîné. De son côté, le covid-19 a tout bouleversé. Il traverse une très mauvaise passe actuellement. Quant à moi, je ne suis plus très jeune. », Raconte notre interlocuteur. Tout comme ce jeune homme, de nombreux autres jeunes camerounais ont payé le prix fort. Plusieurs destins ont été compromis à cause du non-respect des délais de délivrance de la Carte Nationale d’identité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter