Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 19Article 568058

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 19 January 2021

Source: camer.be

CHAN 2020: faut-il des lauriers pour Ngoh Ngoh ?

La grande messe du Football Africain a démarré au Cameroun dans des infrastructures ultramodernes. Les stades de Douala, Yaoundé, Limbe, Bafoussam et Garoua sont alignés aux standards internationaux.

Et pourtant, on avait demandé le limogeage de Ferdinand Ngoh Ngoh, secrétaire général de la présidence de la République qui pilotait les travaux de construction des ces stades. C’était à la suite du report de la tenue de la CAN et du Chan pour 2022 et 2021. On avait alors dénoncé la corruption, le clientélisme et le trafic d’influence dans l’exécution des travaux. La presse de Yaoundé est revenue sur le sujet en rivalisant de titres.

En commençant par le journal Réalités Plus. Dans un style qu’on lui connait, sarcastique et à la limite partisan. Stades Ultramodernes pour le Chan 2020: «Agrégés de mensonge parlez encore! Le Sg/PrNgoh Ngoh attend vos excuses». Et le journal va plus loin, très loin. Dans leur ambition de déstabiliser le Cameroun, de troubler le président Paul Biya et de le pousser à vomir le Sg/Pr, les Agrégés du mensonge et de l’apocalypse, un groupe de vandales et vampires avaient vite fait de ventiler partout que le Chan ne se tiendra jamais au Cameroun à cause du manque d’infrastructures sportives indexant malhonnêtement le SG/Pr. Le Chan se déroule sur les stades ultramodernes qui émerveillent le monde entier y compris la Fifa et la Caf. Les Agrégés de la déstabilisation du Cameroun sont abattus. Il est temps de demander pardon à Dieu et de présenter vos excuses au ministre d’Etat Ngoh Ngoh que vous avez outragé.



Le Pélican quant à lui pense que «Le Cameroun gagne le pari des infrastructures». Les pouvoirs publics viennent de réaliser un projet futuristes avec la construction de six stades de football niveau coupe du monde. Il s’agit respectivement du complexe sportif Paul Biya d’Olembe, du stade de Japoma, des stades omnisports de Bépenda, Limbé,

Bafoussam et Garoua... Des réalisations effectives qui mettent en déroute, tous ceux qui financés et alimentés des cabales médiatiques à l’encontre du Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République à qui les détracteurs du Cameroun et son président imputaient les retards à la réalisation de ces infrastructures non sans y greffer des accusations de détournements de fonds publics...

Le Quotidien, un autre journal de Yaoundé écrit que «Ferdinand Ngoh Ngoh rabat le caquet de ses contempteurs». Cependant que Perspectives d’Afrique dénonce le silence devenu assourdissant des détracteurs d’hier «L’étonnante aphonie des détracteurs de Ferdinand Ngoh Ngoh».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter