Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 17Article 613948

Actualités of Tuesday, 17 August 2021

Source: Le Quotidien N° 659

CAN 2021: depuis 1982, Paul Biya avait tout planifié

Paul Biya et les sportifs en 1982 Paul Biya et les sportifs en 1982

A quelques heures de la cérémonie de tirage au sort au Palais des Congrès de Yaoundé, ce 17 août 2021 dès 19h00, il est loisible de constater que, dès son accession à la magistrature suprême, le 06 novembre 1982, le Président de la République, Paul BIYA, n’aura attendu que 38 jours bien comptés pour donner sa Vision du développement du sport au Cameroun et ouvrir le vaste chantier dont nous cueillons les fruits, aujourd’hui. Dans la joie ! Pour le Cameroun donc, longue aura été la marche. Stratégique s’avère la démarche.

Août, c’est le mois de l’Assomption de la Sainte Vierge Marie que célèbrent les chrétiens catholiques du monde entier, à la date du 15... Août, le 08 du mois de l’An 1914, avait déjà signé le martyr des premiers nationalistes camerounais. Août, dans l’univers du football, fera son entrée dans les annales de l’histoire, comme le mois de réalisation de toutes les ambitions, de toutes les ascensions et de toutes les assomptions...

Leo MESSI, six fois ballon d’or et désormais sociétaire de Paris Saint-Germain, a déposé valises, femme et enfants dans la capitale française, le 10 août 2021. Exactement sept jours avant la cérémonie de tirage au sort de la CAN Total Énergies Cameroun 2021, à Yaoundé, le 17 août. Soit un demi-siècle après la toute première CAN organisée en terre camerounaise, en 1972. L’un et l’autre événement font vibrer les gradins et autres tribunes dans l’un et l’autre pays, pourtant distants de plus de sept mille kilomètres. La planète Foot est une et unique ! Et, il n’y a pas de hasard dans l’histoire, qui ne soit la convergence des occurrences préalablement régies par le Grand Architecte. Assurément, le Cameroun joue dans la cour des Grands. 30 sera le maillot du Messie du PSG. 33 sera le numéro de l’édition de la CAN que le Cameroun va arborer lors de son entrée en scène. MESSI soulève Paris. Yaoundé élève la CAN sur le Mont Akomnyada. Le Cameroun rêve de soulever le trophée, au soir du 06 février 2022. En pleine semaine de la Jeunesse. Quelle belle image en perspective ! Pour le Cameroun donc, longue aura été la marche. Stratégique s’avère la démarche.

De 1972 à 2022, cinquante bonnes années tiennent le pont de l’Odyssée en préparation. A l’analyse, il est loisible de constater que, dès son accession à la magistrature suprême, le 06 novembre 1982, le Président de la République, Paul BIYA, n’aura attendu que 38 jours bien comptés pour donner sa Vision du développement du sport au Cameroun et ouvrir le vaste chantier dont nous cueillons les fruits, aujourd’hui. Dans la joie ! Choses vues, le 14 décembre 1982, au Palais de l’Unité où il recevait les sportifs camerounais. Etaient à l’honneur à travers leurs plénipotentiaires présents : le cyclisme, l’haltérophilie, la lutte et le lawn-tennis. Choses entendues dans le discours du Chef de l’État, dès les premiers phrasés : «Au Cameroun, il n’y a pas de sports majeurs, de sports mineurs, ou de sports réservés». La parole présidentielle, si précieuse, en cette heureuse circonstance, s’achèvera par cet engagement fort : «Pour se maintenir honorablement parmi les nations sportives, le Cameroun devrait mettre à la disposition des Camerounais, des cadres sportifs qualifiés et des infrastructures sportives appropriées, aussi bien de compétition que d’entraînement et de loisir».

Nous y sommes pratiquement, avec l’avènement des parcours Vita, à Yaoundé et en Régions. Nous y sommes de plain-pied à l’évaluation des infrastructures sportives et autres que le Cameroun donne à voir à Yaoundé, Douala, Limbe, Bafoussam, Garoua. Pour ne citer que les villes devant abriter les matchs de la CAN. En dehors des stades Omnisports de Yaoundé et de la Réunification à Douala, toutes les autres réalisations portent l’estampille PB. De deux à sept stades de niveau international, le Cameroun du Président Paul BIYA, effectue ainsi un bond à la fois quantitatif et qualitatif. Reconnaissants, les sportifs le lui rendent bien. Ils jouent collectif avec le coach national, Paul BIYA. Ils savent renvoyer le ballon. Sous le Renouveau National, en effet, le Cameroun totalise : 07 participations en phases finales de la Coupe du monde dont une jusqu’en 1/4 de finales ; 20 participations en phases finales de la CAN dont cinq trophées remportés en 1984, 1988, 2000, 2002 et 2017 ; et une médaille d’or olympique.

Malgré le cahier de charges de la CAF, de plus en plus exigeant, en matière de stades de compétition et d’entraînements, sur la qualité des pelouses, l’accueil des VIP de la CAF, l’organisation des matchs, de la cérémonie de tirage au sort, et autres cérémonies d’ouverture, de clôture ou de remise du trophée ; l’organisation des événements culturels ou récréatifs et des Fan Zones ; l’approvisionnement en eau, électricité et gaz, voire en matière d’hébergement, de restauration, de transport et de sécurité... malgré ce relèvement tous azimuts des standards de qualité, le Cameroun relève le défi. Comme jamais auparavant, la CAN 2021 sera Totale et pleine d’Energies au Cameroun. Tel la CAF l’a configurée avec ses partenaires, tel elle sera reproduite et transposée dans tous les cas de figure.

Rejoignez notre newsletter!