Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 13Article 555712

General News of Friday, 13 November 2020

Source: Cameroon Info

CAMES: 13 nouveaux agrégés camerounais dans différentes spécialités Médicales

Le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) a publié les résultats du 20e Concours d’agrégation de Médecine humaine, Pharmacie, Odontostomatologie, Médecine vétérinaire et Productions animales organisé du 2 au 11 novembre 2020 à l’Université Marien Ngouabi à Brazzaville au Congo.

Les organisateurs n’ont pas encore dévoilé le nombre de candidats inscrits cette année, le taux de réussite et le classement des Universités sur la base du taux de réussite de leurs postulants.

Mais, tous les résultats sont disponibles. Dans la liste des candidats déclarés admis, l’on note un total de 13 camerounais dont dix en service à l’Université de Yaoundé 1 et trois enseignants de l’Université de Douala.

Voici la liste des 13 nouveaux agrégés camerounais

Spécialité Gynécologie obstétrique

- Claude Cyrielle Noa Ndoua (Université de Yaoundé 1)

- Juliette Esther Ngo Um (Université de Yaoundé 1)

- Jeanne Hortense Fouedjio (Université de Yaoundé 1)

Spécialité Ophtalmologie

- Andin Viola Doh Voma (Université de Yaoundé 1)

- Godefroy Koki (Université de Yaoundé 1)

- Robert Steve Ebana Mvogo (Université de Yaoundé 1)

- Yannick Bilong (Université de Yaoundé 1)

Spécialité Cardiologie

- Félicité Djimegne (Université de Douala)

- Hamadou Ba (Université de Yaoundé 1)

Spécialité Hépatologie gastro-entérologie

- Servais Albert Fiacre Eloumou Bagnaka (Université de Douala)

Spécialité Pédiatrie génétique médicale

- Annette Suzanne Ngo Um Kinjel (Université de Yaoundé 1)

Spécialité Médecine de travail

- Jules Leon Owona Manga (Université de Douala)

Spécialité informatique médicale

- Georges Wylfred Bediang (Université de Yaoundé 1)

A Propos du CAMES :

L’idée de création d’un organisme de coordination des problèmes de l’Enseignement supérieur dans les pays d’expression française d’Afrique et de Madagascar remonte aux premières années de leurs indépendances.

Plusieurs réunions de spécialistes chargés de définir le rôle et les fonctions de l’Enseignement supérieur ont conduit à la constitution d’une Commission consultative d’experts pour la réforme de l’Enseignement en Afrique et à Madagascar.

Une résolution de la Conférence des Ministres de l’Éducation nationale tenue à Paris en 1966 donnait mandat à la commission d’entreprendre une recherche approfondie sur les structures et les enseignements des Universités Africaines et Malgache, dans un large esprit de coopération interafricaine.

Les conclusions de la réflexion menée par la Commission leur ayant été soumises à la Conférence de Niamey, tenue les 22 et 23 janvier 1968, les Chefs d’État de l’OCAM décidèrent la création du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement supérieur , regroupant à ce jour seize (16) États francophones d’Afrique et de l’Océan Indien.

La convention portant statut et organisation du CAMES fut signée par les seize (16) Chefs d’État ou de Gouvernement, le 26 avril 1972 à Lomé.

Tous les textes juridiques ont été actualisés entre 1998 et 1999 et le Conseil des Ministres du CAMES a, lors de sa 17e Session tenue à Antananarivo en Avril 2000, adopté l’ensemble des textes juridiques actualisés du CAMES.

Sont actuellement membres du CAMES, les États suivants : BÉNIN – BURKINA FASO – BURUNDI – CAMEROUN – CENTRAFRIQUE – CONGO – COTE D’IVOIRE – GABON – GUINÉE – GUINÉE-BISSAU – GUINÉE ÉQUATORIALE – MADAGASCAR – MALI – NIGER – RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) – RWANDA – SÉNÉGAL – TCHAD – TOGO.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter