Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 06Article 554248

General News of Friday, 6 November 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Cérémonie d'obsèques de Kumba: 'du sang a entaché les mains de Dion Ngute'

Le Premier ministre Dion Ngute Joseph a représenté son payeur français du Cameroun, le président Paul Biya, aux obsèques des écoliers tués à Kumba jeudi 5 novembre 2020.

Le soi-disant chef du gouvernement a pris part aux prières interconfessionnelles en l'honneur des enfants au parc d'attractions de Kumba, auquel ont également participé des membres du gouvernement, le SDO français du Cameroun pour Meme et les chefs traditionnels Bafaw.

M. Ngute aurait déposé une gerbe de la part de M. Biya qui, il y a quatre ans, a déclaré la guerre à la population du sud du Cameroun.

Un parent de Biya qui est également au clair de lune en tant que gouverneur français du Cameroun du Sud-Ouest, Okalia Bilai Bernard a lu un message de condoléances du gouvernement camerounais.

Pour sa partie administrative, le Premier ministre Dion Ngute a transmis le message de condoléances de Biya aux familles endeuillées et a remis une enveloppe brune du boucher de Yaoundé aux familles des enfants brutalement assassinés ce jour fatidique.

Il est essentiel d'inclure dans ce rapport que le samedi 24 octobre 2020, des hommes armés ont attaqué l'Académie bilingue internationale Mère Francisca Fiango, à Kumba et en ont tué au moins sept (six filles et un garçon). Le gouvernement intérimaire du sud du Cameroun a imputé l'attaque aux soldats de l'armée française du Cameroun stationnés dans le comté de Meme.

Les étudiants tués inclus Nzakame Rhema (10 ans), Nguemene Princess (11 ans), Anangim Jenifer (11 ans), Ngwane Renny Munge (12 ans), Victory Ngamenyi Camibon (12 ans), Scheygnia Cindi (14 ans), et Che Thellma Nchangwi (15 ans).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter