Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 16Article 562778

Politique of Wednesday, 16 December 2020

Source: 237online.com

Célestin Djamen, Ministre des Droit de l’Homme : affabulation ou croc-en-jambe ?

Ce lundi dès 11h à l’hôtel Vallée des Princes de Bessengue à Douala, l’ancien conseiller municipal à la mairie de Douala 3, a annoncé aux journalistes, sa démission du MRC.

Mais alors que celle-ci n’était pas encore officielle, une folle rumeur, devenu virale circulait déjà dans les réseaux sociaux, faisant du transfuge du SDF, le Ministre des Droit de l’Homme dans le nouveau gouvernement qui selon la même source est imminent. D’après ces colporteurs, qui semble être dans le secret des dieux, Paul Biya s’est replié dans son village natal à Mvomeka’a, au Sud du pays, où il serait en train de poursuivre les consultations en vue de former le nouveau gouvernement.

Toujours selon les indiscrétions, la démission de Célestin Djamen, relèverait d’un deal passé avec le gouvernement camerounais. Il aurait en effet reçu la promesse d’entrer dans le prochain gouvernement s’il démissionnait du parti de Maurice Kamto. Cependant pour les observateurs de la scène politique, cette rumeur qui donne à Célestin Djamen un portefeuille ministériel, sent le roussi, d’autant plus que, si jamais celle-ci s’avérait fondée, c’est un très mauvais service, voir un sal tour, que ses auteurs sont en train servir à ce dernier. La raison en est simple.

C’est presqu’un secret de Polichinelle au Cameroun. Quand on veut nuire à une personnalité pressentie au gouvernement, ou qui y aspire, l’une des nombreuses méthodes consiste à publier dans les médias, son entrée dans le gouvernement, provoquant ainsi une « fuite ». C’est généralement la méthode utilisée par les faucons pour mettre hors course leurs rivaux. Selon les dires, plusieurs remaniements ministériels ont été ainsi renvoyés au calende grec à cause de cette technique.

Il y a donc de fortes chances que Célestin Djamen qui était en rupture idéologique avec Maurice Kamto, soit la cible des gens qui ne veulent pas qu’il ait aussi une place au « banquet ». Mais qui donc ? Peut-être ses amis de l’opposition, notamment ceux du MRC ou même du SDF, ou alors des membres du gouvernement que l’entrée du digne fils du Ndé, risque de compromettre, notamment les Ministres originaires du même département ou de la même Région que lui. Mais quoi qu’il en soit, ne mettons pas la charrue avant le bœuf, on ne perd rien à attendre.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter