Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 06Article 571720

General News of Saturday, 6 February 2021

Source: koaci.com

Business du Covid-19 : la presse ivoirienne analyse le cas du Cameroun

Le gouvernement camerounais semble céder à la psychose généralisée créée par des médias mainstream sur la pandémie de Covid-19. Du moins, au Cameroun, le gouvernement ne convainc pas le peuple qui ne respecte plus aucune mesure barrière sur la prétendue pandémie.


Alors que les Camerounais dans les marchés, églises, véhicules de transports en commun, bars stades, snacks, hôpitaux, pharmacies ne respectent plus les mesures barrières, le ministre de la Jeunesse vient d’annuler le défilé de la 55e édition de la fête de la jeunesse.


Mounouna Foutsou, l'affairiste ministre de la Jeunesse évoque, « l’inobservance des mesures barrières lors de certaines manifestations d’envergure et des risques subséquents de résurgence et de propagation du Covid-19», pour justifier l’annulation de la parade du défilé du 11 février sur l’ensemble du territoire.

Le Chan Total 2020, qui a démarré le 16 janvier 2021 se poursuit. La finale de la compétition est prévue le dimanche 7 février 2021 à Yaoundé et oppose le Maroc au Mali en pleine pandémie de Covid-19.


Le gouvernement camerounais et la CAF n’ont pas annulé le Chan Total 2020, qui charrie des enjeux économiques mirobolants.

Dans les stades les spectateurs ne portent presque pas les masques et ne respectent pas la distanciation comme constaté sur place par Koaci.


L’idée d’introduction du vaccin anti-Covid 19 au Cameroun a été largement décriée. Pour de nombreux camerounais, cette vaccination met en avant l’aspect business de la prétendue crise sanitaire qui ne fait pas de ravages dans le pays, malgré les chiffres du ministère de la santé publique qui font croire à une remontée des cas de contamination.


« Les chiffres du ministre de la Santé publique, ne reflètent pas la réalité. Moins de 2% de nos lits sont occupés par les malades du Covid-19 », explique sous anonymat un médecin.


Mgr Kleda évêque de Douala, a annoncé avoir vaincu le coronavirus grâce à son médicament à base de plantes largement utilisé au Cameroun.

Pour une grande partie de l’opinion, les Camerounais ne devraient pas avoir peur d’une maladie créée pour enrichir les grandes firmes pharmaceutiques.


Cette opinion fait savoir que le taux de létalité du Covid-19, (- de 2% au plan national) est moins élevé que celui du paludisme, de la tuberculose, encore du VIH ou d’autres maladies tropicales contre lesquels les chercheurs n’ont jamais mis sur pied un vaccin.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter