Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 28Article 552421

General News of Wednesday, 28 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Buea : il soutire 800 millions à ses fidèles et se fait arrêter à l'aéroport de Douala

Le nommé Samuel E. Molombe, pasteur de l'église "Christ Light Assemblies" à Buea a été arrêté par les forces de sécurité à l'aéroport de Douala alors qu'il tentait de quitter le pays. L'homme de Dieu est accusé d'être à la tête d'un vaste réseau d'escroquerie. Il aurait soutiré près de 800 millions de francs CFA à ses fidèles. Ces derniers auraient fait d'importants placements.


Après plusieurs mois d'attente et sans aucun retour sur investissement, les fidèles se sont rendus compte de l'arnaque et auraient porté plainte contre le jeune pasteur de 32 ans. Bien avant son arrestation, l'homme qui ne cache pas son goût pour le luxe, roulait de grosses carrosseries au nez et à la barbe de ses fidèles. Le mode opératoire de ce dernier ressemble à celui du pasteur Dieunedort Kamdem qui a lui, réussi à fuir le Cameroun après avoir soutiré plusieurs centaines de millions à ses fidèles.




Publiée par N'zui Manto Officiel sur Mercredi 28 octobre 2020



Le 30 juillet 2018, le tribunal de première instance de Yopougon a condamné à 20 ans prison les sieurs Kouadio Koffi Kouakou Nathan (26 ans) et Koukoyi Divinesegla Davy (30 ans) pour escroquerie à l’absence de leur avocat. Au Cameroun cette décision de justice condamnant les deux principaux responsables de la société Gesem, est brandie par les pasteurs Dieunedort Kamdem Nouga et Yoro Kanonhon Boris Patrick pour échapper aux accusations d’escroquerie qui pesaient contre eux. Deux ans après les faits, de nouveaux éléments accablement les pasteurs qui auraient abusé à de la confiance de leurs fidèles et celle de la société Gesem Group.

Depuis le début de l’affaire Gesem, les principaux responsables de cette société de Trading accusés de tous les maux n’ont jamais eu l’occasion de donner leurs versions des faits. Seuls le pasteur Kamdem Dieunedort a fait des sorties médiatiques pour accuser la société d’escroquerie. Après plusieurs mois de recoupements, il s’avère que le pasteur camerounais était un partenaire de la société Gesem. Ces fidèles à qui il a promis une vie meilleure et la fortune en les encourageant à investir dans Gesem n’étaient en réalité que des prospects à ses yeux. Ce dernier a signé un accord avec la société Gesem, sur le partage des bénéfices et les commissions.

Ainsi selon le contrat dont CamerounWeb s’est procuré copie, les pasteurs Dieunedort Kamdem Nouga et Yoro Kanonhon Boris Patrick devraient percevoir une commission de 12% sur chaque fidèle qui souscrit au projet d’investissement. Sur les 12%, Yoro Kanonhon Boris Patrick le pasteur qui a mis en contact les responsables de Gesem avec Dieunedort Kamdem Nouga, touchait 7% et 5% revenait à Kandem.

La cupidité des pasteurs ont mis en danger Gesem Group Sarl


La société Gesem Group est une entreprise légalement constituée dont le siège se trouve à Abidjan. Elle était spécialisée dans les spéculations boursières. La société sert d’intermédiation entre les marchés financiers et les investisseurs. A Abidjan, elle a créé un club d’investissement regroupant de potentiels investisseurs. Les membres du club qui ne peuvent pas investir directement sur les marchés financiers confiaient leur argent à la société qui le fructifiait pour eux. Chaque mois, les investisseurs recevaient le pourcentage convenu.


Gesem est également enregistrée légalement au Ghana le 03 octobre 2016. Contrairement aux premières informations qui faisaient passer les responsables de Gesem Group pour des délinquants, il est avéré que Kouadio Koffi Kouakou Nathan est un consultant financier et Koukoyi Divinesegla Davy est un informaticien. Tous les deux ont été formés spéculations boursières à Forex Training Academy au Ghana.

La florescence de l’entreprise de Koukoyi Divinesegla Davy et son associé n’a pas échappé à leur pasteur Yoro Kanonhon Boris Patrick qui a également décidé d’en profiter. Pour rappel, les jeunes associés étaient des musiciens instrumentistes qui prestaient dans des églises en Côte d’Ivoire. Gesem Group, dans son business model a décidé de ne gérer que le portefeuille d’un petit nombre d’investisseurs. Les objectifs étant déjà atteints en Côte d’Ivoire, le pasteur décide alors de le mettre en contact avec son ami le pasteur Dieunedort Kamdem Nouga au Cameroun. Une première rencontre a eu lieu à Novotel (Abidjan). Les différentes parties se sont entendues pour créer un bureau à Yaoundé et gérer uniquement 20 dossiers comme. Les pasteurs devront dans l’accord, proposer chacun une personne qui sera formée en trading et qui pourra continuer pour fructifier les gains d’autres membres de leurs églises indépendamment de Gesem.


Le bureau a été installé à Yaoundé. Pour faciliter des démarches administratives, les pasteurs ont souhaité que l’entreprise soit enregistrée au nom du pasteur Kandem au Cameroun. C’est également au pasteur Kandem de transférer les fonds de son compte au pasteur Yoro Kanonhon Boris Patrick en Côte d’Ivoire. C’est ce dernier qui devrait finalement remettre les montants collectés en responsables de Gesem Group.


Après l’installation du bureau de Yaoundé, Koukoyi Divinesegla Davy retourne à Abidjan. Entre temps le pasteur Kamdem a utilisé ses supports de communication pour inviter ses fidèles à souscrire au projet. Le nombre d’inscrit a dépassé les 20 convenus cependant les fonds n’arrivaient pas aux responsables de la société Gesem Group à Abidjan. Koukoyi Divinesegla Davy informé que les inscrits ont dépassé 20 personnes, s’est rendu au Cameroun pour rencontrer le pasteur Kandem et avoir des explications. Ce dernier lui aurait fait savoir qu’il y avait des membres influents de son église à qui il ne pouvait rien refusé. Ceux-ci avaient souhaité faire plusieurs mises. Entre temps, Kamdem n’envoie toujours pas la totalité des sommes perçues chez ses fidèles.


Le temps passe. Pour sauver les meubles, Koukoyi Divinesegla Davy et son associé usent des fonds de la société mère basée en Côte d’Ivoire pour payer les premiers mois des inscrits au Cameroun espérant que le pasteur lui enverra les sous collectés. Ne faisant plus confiance au pasteur, Gesem Group Sarl arrête le paiement des inscrits au Cameroun. Ce fut le début de la crise.

Les 10 millions dont Kandem n’a jamais parlé
Comme convenu dans l’accord de partenariat qui lie les pasteurs à la société Gesem, Kamdem devrait proposer une personne se faire former en trading au Cameroun. Selon nos recoupements, il a pris 10 000 000 de francs CFA chez un membre de son église afin de faire suivre la formation pourtant gratuite à sa fille. Pour convaincre cette dernière, il aurait promis une vie de riche millionnaire à sa fille.

C’est ainsi que la dame enverra sa fille Diane Ekeng Catherine se faire former en Côte d’Ivoire. Une fois à Abidjan, le pasteur Kamdem après avoir reçu les dix millions pour une formation gratuite sans informer ses partenaires, refuse de prendre en charge l’hébergement ainsi que les autres charges de la fille. Celle-ci sera logée chez Koukoyi Divinesegla Davy. Ne voyant pas la vie de riche que le pasteur lui a promis, Diane Ekeng Catherine se saisit de la caisse de société et disparait. Selon des sources policières, elle aurait quitté la Côte d’Ivoire par la route en traversant la frontière avec le Ghana. Cette dernière part avec plus de 60 millions de Francs CFA, mettant Gesem Group dans l’incapacité d’honorer ses engagements en Côte d’Ivoire. D’autres sources également proches du dossier indiquent que la dame Diane Ekeng Catherine (qui vit présentement en Europe) avait opéré en complicité avec les pasteurs Dieunedort Kamdem Nouga et Yoro Kanonhon Boris Patrick.




Comment Kadam a arnaqué ses propres fidèles et trahi ses associés


Alors que le contact était rompu entre les responsables de Gesem et le pasteur Kandem, celui-ci se rend ses églises à Douala et invite ses fidèle à investir dans Gesem Group. Kamdem a ainsi collecté environ 100 000 000 de francs chez ses fidèles. Cet argent, il ne l’a jamais envoyé en Côte d’Ivoire. Les responsables de la société ont été tenus au courant des agissements de Kamdem grâce à un documentaire diffusé par Canal+. Dans le reportage, Kamdem faisait croire à ses fidèles que les fonds collectés seront investis dans la société ivoirienne. Le pasteur a reconnu avoir perçu des gains de 2 millions/par mois après avoir fait une mise de 4 millions de Francs CFA.


« Il s'agit effectivement de Gesem Group Forex et c'est une conférence publique dont le thème est la mise à jour de la mentalité et c'est une forme d'éducation financière dont l'objectif est de vous révéler les secrets des plus grands marchés financiers de ce monde (…) ça veut dire que vous prenez 1 million, vous investissez. Vous nous donnez le nom de votre banque et chaque mois on vous donne 250 000 pendant un an. Moi j'ai été à Abidjan. J'ai mis quatre millions. Chaque mois, je reçois 1 million sans rien travailler. Le simple fait que je me tienne ici pour te parler est une garantie. Si ça ne marchait pas j'allais vous dire que ça ne marche pas », promettait-il à ses fidèles.

C’est pourtant le même pasteur qui avait déclaré sur les médias avoir investi 10 millions dans Gesem sans rien avoir en retour.

Infos
Accueil
Archives
Coronavirus
Divertissement
Business
Justice & Crime
Diaspora
Santé
Politique
Régions
Réligion
Sport
Tabloïde
Autres
Communiqué de Presse
L'actualité Monde
Médias Camerounais
Bamenda Online
Cameroon News
Cameroon Tribune
Camfoot
Le Messager
News Time Africa
Sinotables.com
Cameroon Postline
The Standard Tribune
Cameroon-Info.net
45fois2.com
Cameroun Online
CamerounSports.Info
CamerNews
Cameroon Link
L’effort Camerounais
IRIN News-Cameroon
La Nouvelle Expression
CRTV (Cameroon Radio Television)
Star News
Cameroon Online
Camer.be
Plus de Médias
Autres Médias
allAfrica
BBC-Africa News
Other Sections
Page d'accueil
Infos
Business
Sport
Culture
Afrique
TV / Radio
Wall
General News of Monday, 8 June 2020Source: www.camerounweb.comRévélations : comment le pasteur Kamdem a noyé Gesem et escroqué ses propres fidèles« PrécédenteSuivante »Voir la vidéoCommentaires (0)Écoutez l'article
WhatsApp
Facebook
Twitter
Email This
Print This
Comment le pasteur Kandem a noyé Gesem et escroqué ses propres fidèlesplay video
Comment le pasteur Kandem a noyé Gesem et escroqué ses propres fidèles

Le 30 juillet 2018, le tribunal de première instance de Yopougon a condamné à 20 ans prison les sieurs Kouadio Koffi Kouakou Nathan (26 ans) et Koukoyi Divinesegla Davy (30 ans) pour escroquerie à l’absence de leur avocat. Au Cameroun cette décision de justice condamnant les deux principaux responsables de la société Gesem, est brandie par les pasteurs Dieunedort Kamdem Nouga et Yoro Kanonhon Boris Patrick pour échapper aux accusations d’escroquerie qui pesaient contre eux. Deux ans après les faits, de nouveaux éléments accablement les pasteurs qui auraient abusé à de la confiance de leurs fidèles et celle de la société Gesem Group.

Depuis le début de l’affaire Gesem, les principaux responsables de cette société de Trading accusés de tous les maux n’ont jamais eu l’occasion de donner leurs versions des faits. Seuls le pasteur Kamdem Dieunedort a fait des sorties médiatiques pour accuser la société d’escroquerie. Après plusieurs mois de recoupements, il s’avère que le pasteur camerounais était un partenaire de la société Gesem. Ces fidèles à qui il a promis une vie meilleure et la fortune en les encourageant à investir dans Gesem n’étaient en réalité que des prospects à ses yeux. Ce dernier a signé un accord avec la société Gesem, sur le partage des bénéfices et les commissions.

Ainsi selon le contrat dont CamerounWeb s’est procuré copie, les pasteurs Dieunedort Kamdem Nouga et Yoro Kanonhon Boris Patrick devraient percevoir une commission de 12% sur chaque fidèle qui souscrit au projet d’investissement. Sur les 12%, Yoro Kanonhon Boris Patrick le pasteur qui a mis en contact les responsables de Gesem avec Dieunedort Kamdem Nouga, touchait 7% et 5% revenait à Kandem.

La cupidité des pasteurs ont mis en danger Gesem Group Sarl


La société Gesem Group est une entreprise légalement constituée dont le siège se trouve à Abidjan. Elle était spécialisée dans les spéculations boursières. La société sert d’intermédiation entre les marchés financiers et les investisseurs. A Abidjan, elle a créé un club d’investissement regroupant de potentiels investisseurs. Les membres du club qui ne peuvent pas investir directement sur les marchés financiers confiaient leur argent à la société qui le fructifiait pour eux. Chaque mois, les investisseurs recevaient le pourcentage convenu.


Gesem est également enregistrée légalement au Ghana le 03 octobre 2016. Contrairement aux premières informations qui faisaient passer les responsables de Gesem Group pour des délinquants, il est avéré que Kouadio Koffi Kouakou Nathan est un consultant financier et Koukoyi Divinesegla Davy est un informaticien. Tous les deux ont été formés spéculations boursières à Forex Training Academy au Ghana.


legende

La florescence de l’entreprise de Koukoyi Divinesegla Davy et son associé n’a pas échappé à leur pasteur Yoro Kanonhon Boris Patrick qui a également décidé d’en profiter. Pour rappel, les jeunes associés étaient des musiciens instrumentistes qui prestaient dans des églises en Côte d’Ivoire. Gesem Group, dans son business model a décidé de ne gérer que le portefeuille d’un petit nombre d’investisseurs. Les objectifs étant déjà atteints en Côte d’Ivoire, le pasteur décide alors de le mettre en contact avec son ami le pasteur Dieunedort Kamdem Nouga au Cameroun. Une première rencontre a eu lieu à Novotel (Abidjan). Les différentes parties se sont entendues pour créer un bureau à Yaoundé et gérer uniquement 20 dossiers comme. Les pasteurs devront dans l’accord, proposer chacun une personne qui sera formée en trading et qui pourra continuer pour fructifier les gains d’autres membres de leurs églises indépendamment de Gesem.


Le bureau a été installé à Yaoundé. Pour faciliter des démarches administratives, les pasteurs ont souhaité que l’entreprise soit enregistrée au nom du pasteur Kandem au Cameroun. C’est également au pasteur Kandem de transférer les fonds de son compte au pasteur Yoro Kanonhon Boris Patrick en Côte d’Ivoire. C’est ce dernier qui devrait finalement remettre les montants collectés en responsables de Gesem Group.


Après l’installation du bureau de Yaoundé, Koukoyi Divinesegla Davy retourne à Abidjan. Entre temps le pasteur Kamdem a utilisé ses supports de communication pour inviter ses fidèles à souscrire au projet. Le nombre d’inscrit a dépassé les 20 convenus cependant les fonds n’arrivaient pas aux responsables de la société Gesem Group à Abidjan. Koukoyi Divinesegla Davy informé que les inscrits ont dépassé 20 personnes, s’est rendu au Cameroun pour rencontrer le pasteur Kandem et avoir des explications. Ce dernier lui aurait fait savoir qu’il y avait des membres influents de son église à qui il ne pouvait rien refusé. Ceux-ci avaient souhaité faire plusieurs mises. Entre temps, Kamdem n’envoie toujours pas la totalité des sommes perçues chez ses fidèles.


Le temps passe. Pour sauver les meubles, Koukoyi Divinesegla Davy et son associé usent des fonds de la société mère basée en Côte d’Ivoire pour payer les premiers mois des inscrits au Cameroun espérant que le pasteur lui enverra les sous collectés. Ne faisant plus confiance au pasteur, Gesem Group Sarl arrête le paiement des inscrits au Cameroun. Ce fut le début de la crise.

Les 10 millions dont Kandem n’a jamais parlé
Comme convenu dans l’accord de partenariat qui lie les pasteurs à la société Gesem, Kamdem devrait proposer une personne se faire former en trading au Cameroun. Selon nos recoupements, il a pris 10 000 000 de francs CFA chez un membre de son église afin de faire suivre la formation pourtant gratuite à sa fille. Pour convaincre cette dernière, il aurait promis une vie de riche millionnaire à sa fille.

legende


C’est ainsi que la dame enverra sa fille Diane Ekeng Catherine se faire former en Côte d’Ivoire. Une fois à Abidjan, le pasteur Kamdem après avoir reçu les dix millions pour une formation gratuite sans informer ses partenaires, refuse de prendre en charge l’hébergement ainsi que les autres charges de la fille. Celle-ci sera logée chez Koukoyi Divinesegla Davy. Ne voyant pas la vie de riche que le pasteur lui a promis, Diane Ekeng Catherine se saisit de la caisse de société et disparait. Selon des sources policières, elle aurait quitté la Côte d’Ivoire par la route en traversant la frontière avec le Ghana. Cette dernière part avec plus de 60 millions de Francs CFA, mettant Gesem Group dans l’incapacité d’honorer ses engagements en Côte d’Ivoire. D’autres sources également proches du dossier indiquent que la dame Diane Ekeng Catherine (qui vit présentement en Europe) avait opéré en complicité avec les pasteurs Dieunedort Kamdem Nouga et Yoro Kanonhon Boris Patrick.




Comment Kadam a arnaqué ses propres fidèles et trahi ses associés


Alors que le contact était rompu entre les responsables de Gesem et le pasteur Kandem, celui-ci se rend ses églises à Douala et invite ses fidèle à investir dans Gesem Group. Kamdem a ainsi collecté environ 100 000 000 de francs chez ses fidèles. Cet argent, il ne l’a jamais envoyé en Côte d’Ivoire. Les responsables de la société ont été tenus au courant des agissements de Kamdem grâce à un documentaire diffusé par Canal+. Dans le reportage, Kamdem faisait croire à ses fidèles que les fonds collectés seront investis dans la société ivoirienne. Le pasteur a reconnu avoir perçu des gains de 2 millions/par mois après avoir fait une mise de 4 millions de Francs CFA.


« Il s'agit effectivement de Gesem Group Forex et c'est une conférence publique dont le thème est la mise à jour de la mentalité et c'est une forme d'éducation financière dont l'objectif est de vous révéler les secrets des plus grands marchés financiers de ce monde (…) ça veut dire que vous prenez 1 million, vous investissez. Vous nous donnez le nom de votre banque et chaque mois on vous donne 250 000 pendant un an. Moi j'ai été à Abidjan. J'ai mis quatre millions. Chaque mois, je reçois 1 million sans rien travailler. Le simple fait que je me tienne ici pour te parler est une garantie. Si ça ne marchait pas j'allais vous dire que ça ne marche pas », promettait-il à ses fidèles.

C’est pourtant le même pasteur qui avait déclaré sur les médias avoir investi 10 millions dans Gesem sans rien avoir en retour.



Le pasteur camerounais a ainsi agi en cavalier seul en collectant plusieurs dizaines de millions de ses fidèles qui pensaient investir dans Gesem. Informés les responsables de la société ont commencé par mettre la pression sur le pasteur afin qu’il rende compte. C’est ainsi que ce dernier selon nos recoupements, a saisi la justice ivoirienne pour accuser les patrons de Gesem Groupe d’escroquerie. Le procès a été expéditive. Les deux responsables de Gesem Group ont été condamnés à 20 ans de prison sans la présence de leurs avocats.


Alors même que la justice ivoirienne condamnait ses propres fils à 20 ans de prison, le pasteur accusateur était recherché au Cameroun pour escroquerie. Un mandat était lancé contre lui depuis le 1er mars 2018. « L'intéressé (Kamdem Nounga) fait l'objet d'une procédure en cours à la division (division régionale de la police judiciaire du Centre) pour escroquerie aggrave en coaction au préjudicie du collectif des investisseurs de -Gesem Group Cameroun », pouvait-on lire sur l’avis de recherches lancé contre lui.
Depuis, Kamdem a fui le Cameroun pour se réfugier dans un premier temps au Canada. Là il continue ses pratiques douteuses qui a amené la presse camerounaise à mener des recherches sur lui. Elle découvre que le pasteur fuyait la justice de son pays. Interrogé sur ses liens avec Gesem Group, il met les journalistes à la porte.


« J’étais à Haïti et je devais initialement rentrer au Cameroun, a-t-il expliqué. Mais nous avons connu quelques problèmes au pays et certains de mes proches m’ont conseillé d’attendre que les choses se calment. »
Le Journal souhaitait interroger M. Kamdem sur ses liens avec Gesem Forex Trading, mais n’en a pas eu l’occasion, puisque le pasteur nous a mis à la porte de son église après que nous ayons refusé de lui faire lire cet article avant publication », a publié Journaldemontreal.com.
Acculé Kamdem quitte finalement le Canada. Curieusement il se retrouve en Côte d’Ivoire où il développe ses activités.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter