Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 22Article 550882

General News of Thursday, 22 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Brenda Biya à la BAS: 'Je gagne, tu perds'

Dans une publication dans laquelle on la voit dans un accoutrement d'une pop star, Brenda Biya a décidé de provoquer davantage la BAS qui s'est donnée pour mission de la traquer.

Brenda Biya a en effet décidée de publier ce qui fait mal. Elle a donc décidé de poursuivre dans la provocation. Dans un message publié sur sa page Facebook, elle écrit ceci: 'Je gagne, tu perds'.


Un autre message à la BAS?


Dans un autre message quelques heures plus tôt, Brenda a d'abord donné un conseil aux Camerounais et à la BAS en particulier.

Depuis quelques mois, Brenda Biya, la fille de la force de l’expérience (Paul Biya) est très active sur les réseaux sociaux notamment Facebook. Ainsi, ses publications ne passent pas inaperçues. Plusieurs camerounais opposés au régime que dirige son père (président de la République du Cameroun), profitent d’ailleurs de l’occasion pour cracher leur ras-le-bol sur la fille du locataire d’Etoudi, le palais du peuple camerounais.

Une posture qui n’arrange pas Brenda Biya. C’est ainsi que ce lundi 19 octobre 2020, elle fait un post sur sa page Facebook où elle demande à ses fans de ne point juger. «Ne jugez pas, chaque humain est comme il est», a écrit Brenda Biya. Difficile de savoir les raisons de cette publication qui en gros est une forme de conseil. Néanmoins, si l’on reste dans l’ère du temps, nous pouvons comprendre que depuis quelques jours, Brenda Biya est à la une de l’actualité sur le web.

BAS

Depuis la semaine dernière, la fille du président est traquée par les membres de la fameuse Birgade Anti-Sardinards (BAS) avec l’aide de certaines « Amazones ». Ces activistes opposés au régime de Yaoundé estiment que Brenda Biya dilapide l’argent du contribuable camerounais dans les hôtels luxueux en France. Si l’on reste dans cette logique, la sortie de Brenda Biya a une cible bien précise.

Aussi, ce n’est pas la première fois, qu’elle poste ce genre de citation sur son compte Facebook. Le 31 août 2020, elle dénonçait ceux qui en longueur de journée l’insultent sur sa page. « Il faut avoir le temps pour être un Hâter hein. Jamais je ne prendrais mon temps pour insulter quelqu’un que je ne connais pas sur internet. Internet donne trop le faux courage aux gens », avait-elle écrit.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter