Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 30Article 516736

General News of Saturday, 30 May 2020

Source: www.camerounweb.com

Braquage au Togo: l'armée camerounaise décline sa responsabilité


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

On vous l'annonçait il y'a quelques jours, la police togolaise a mis la main sur cinq présumés malfrats tous de nationalité camerounaise qui ont tenté de braquer un homme d’affaires à Lomé. Il s'agit de Didier Ntanga Mogo Alias Tony, chef du groupe, Ndjo Serge Alias Tokyo (31 ans, sergent de l'armée camerounaise), Omario Abousadjil (32 ans sergent de l'armée camerounaise), Amadjoba Boubakar dit Ibrahim (32 ans) et Kameni Kevin 23 ans, tous interpellés le 20 mai par les autorités policières togolaises.

Alertés, les premiers responsables de la grande muette viennent de réagir à travers un communiqué signé du chef de Division de la communication, le Capitaine Tonfack Guémo.

Dans sa sortie, il décline la responsabilité de l'armée camerounaise après les forfaits perpétrés par ces citoyens au Togo. Il précise par ailleurs que parmi eux se trouvaient deux soldats déjà recherchés par la justice militaire.

Il faut rappeler que le 25 avril dernier, ces malfrats armés de deux pistolets automatiques et à bord d'une voiture, ont pris en filature un homme d'affaires togolais qui était au volant de sa voiture. Ils ont suivi ce dernier jusque dans l'enceinte de centre St Jean de la Salle à Cacaveli où ils ont pointé l'arme sur lui et lui ont intimé l'ordre ferme de descendre de sa voiture.

Lors des investigations, la police judiciaire togolaise a saisi au domicile des présumés malfrats, des pistolets automatiques. Selon les faits relatés par la police, le cerveau de la bande, Didier Ntanga Mogo Alias Tony s'est fait passer pour un homme d'affaires chez qui un commandant de l'armée camerounaise a commandé une voiture de marque Mercedes. Pour sa sécurité, il a corrompu des militaires qui lui ont loué un pistolet de l'armée camerounaise contre la somme de 700 000 f cfa. Deux semaines plus tard, l’armée camerounaise a commencé par démanteler le réseau suite à un contrôle au magasin d’armes.

Les complices du sieur Tony qui ont facilité la sortie du pistolet ont pris la fuite et rejoignent le cerveau de la bande au Bénin. Au lieu d’acheter le véhicule et retourner au Cameroun comme convenu, ils décident de venir à Lomé opérer des braquages. Les voitures de grosses cylindrées ainsi que les Mercedes sont les plus visés par les présumés braqueurs.

Ci-dessous l'intégralité du communiqué

Braquage_Togo_Soldats_Camerounais

Braquage_Togo_Soldats_Camerounais

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter