Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 24Article 564041

General News of Thursday, 24 December 2020

Source: Actu Cameroun

Boycott des élections 2020: 'Maurice Kamto avait raison'

En notant que chacune des élections organisées cette année au pays, a été suivie par des dénonciations, le cadre du Mouvement pour la renaissance du Cameroun Sosthène Médard Lipot pense qu’on aurait beau fait de suivre le leader de son parti Maurice Kamto, qui a appelé au boycott de ces scrutins.
Sosthène Médard Lipot cadre du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) donne raison à son parti et son leader Maurice Kamto.

Après les élections des présidents des conseils régionaux, les voix s’élèvent pour dénoncer l’absence des jeunes et des femmes dans les listes de ceux qui devront piloter la décentralisation. Parlant par exemple de Gilbert Tsimi Evouna et compagnie, Denis Emilien Atangana a déploré le fait de retrouver à ces nouvelles fonctions, des personnes qui ont longtemps combattu la décentralisation. Il a trouvé qu’il ne s’agit que de personnes que de retraités, qui cherchent à retrouver leur ancien cadre de vie. Il n’y a pas que lui, qui a dénoncé. Il y a l’honorable Nourane Foster qui s’est dit outrée de voir qu’aucune femme n’a été élue comme présidente d’un conseil régional. Sosthène Médard Lipot ayant fait des captures d’autres messages de dénonciation en rapport avec ces dernières élections, arrive à la conclusion selon laquelle, Maurice Kamto avait raison.

«Boycott. Le MRC avait raison. Maurice Kamto ?, Président élu avait vu juste. Trois parodies d’élections organisées par le régime despotique Biya’aVisage souriant avec des cornes en 2020. Quel mépris à l’encontre du peuple camerounais ! Jeunes humiliés, femmes traumatisées. Des enfants tués», a tweeté Sosthène Médard Lipot.

A titre de rappel, le MRC sur décision de son leader a décidé tout d’abord de boycotter les élections législatives et municipales. Maurice Kamto avait demandé la réforme du Code électoral et la résolution de la crise anglophone. Bien après, le président national du MRC avait exigé du gouvernement de ne plus appeler à aucune convocation d’un collège électoral, sans avoir au préalable répondu à ces deux demandes sus rapportées.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter