Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 01 11Article 453833

General News of Friday, 11 January 2019

Source: cameroon-tribune.cm

Bonne année, Monsieur le président!

Le Palais de l’Unité a présenté un visage particulier hier pour la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux de Nouvel an au président de la République. L’une des principales innovations introduites par le Cabinet civil aura été incontestablement la présence de places assises et de chapiteaux pour les hôtes du chef de l’Etat.

On pouvait donc comprendre la surprise agréable, sur les nombreux visages des personnalités présentes à cette double cérémonie, dont le premier acte a eu pour cadre le premier étage du Palais de l’Unité pour ce qui est des membres du corps diplomatique accrédités au Cameroun. Il est exactement 11 h ici lorsque le président Paul Biya fait son entrée dans la salle. Au nom de ses pairs, c’est à S.E. Paul Patrick Biffot, ambassadeur du Gabon et doyen du corps diplomatique qu’il revient de prendre la parole en premier.

En observateur averti de la scène camerounaise, le diplomate gabonais est revenu sur les principaux événements ayant marqué la vie de notre pays au cours de l’année écoulée : l’entrée en scène du Conseil constitutionnel, l’organisation des élections sénatoriales et surtout l’élection présidentielle. Au nom des ambassadeurs, hauts commissaires, chargés d’Affaires et représentants des organisations internationales, Paul Patrick Biffot félicite le président Paul Biya pour la confiance qui lui a été renouvelée par la grande majorité du peuple camerounais.

Si tout n’a pas été un long fleuve tranquille, le doyen du corps diplomatique salue les efforts déployés par le président de la République pour trouver des solutions aux problèmes auxquels le Cameroun a été confronté, et particulièrement la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

LIRE AUSSI:Réaménagement: Paul Biya prépare déjà les législatives

« Le pardon n’est pas un signe de faiblesse, mais la qualité qui caractérise les grands hommes d’Etat », va-t-il souligner concernant la décision du président Paul Biya de mettre fin aux poursuites judiciaires contre certaines personnes interpellées dans le cadre de cette crise. Sur le plan économique, et malgré une crise financière mondiale et la baisse continue des cours de certains produits de base, « l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035 reste possible », note le doyen du corps diplomatique en raison de la diversification de notre économie.

Dans sa réponse, le président de la République relève une certaine instabilité qui persiste dans les relations internationales. Le président Paul Biya note, pour le déplorer, des tendances nationalistes et populistes qui tendent à plomber les relations entre Etats. Le chef de l’Etat précise que, malgré les efforts déployés par les instances compétentes des Nations Unies, « la situation des réfugiés demeure toujours alarmante ». Plus grave, le président de la République s’inquiète de l’usage qui est fait des progrès de la science et de la technologie, avec des menaces de division et de querelles « d’un autre temps ». Puisse le bon sens finir par l’emporter, va-t-il souhaiter.

Paul Biya indiquera ensuite que le Cameroun entend saisir toutes les opportunités avec tout pays qui souhaite nouer avec lui une coopération bénéfique. Il se félicitera aussi des efforts réalisés par les Etats membres de la CBLT dans la lutte contre la secte terroriste Boko Haram, Au cours de cette phase, le Président de la République était assisté de proches collaborateurs, dont le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh, le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella et le ministre, directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo. Le second acte de la cérémonie avait pour cadre, la salle des banquets du Palais de l’Unité. Ici, près de 35 délégations de corps constitués nationaux ont présenté les vœux de Nouvel an au président Paul Biya.

On aura noté pour la première fois, le Conseil constitutionnel, conduit par son président, Clément Atangana, les officiers généraux admis en 2e section, sous la conduite du général d’armée, Pierre Semengue. De même, le gouvernement, désormais dirigé par Chief Joseph Dion Ngute, Premier ministre, chef du gouvernement depuis vendredi dernier, de même que ceux qui ont rejoint l’équipe gouvernementale à la faveur du réaménagement intervenu le 2 mars 2018. Après avoir serré la main à tous ses convives, le chef de l’Etat a pris le temps d’échanger avec certaines personnalités présentes. Commencée à 12 h 30 mn, cette phase prendra fin une heure plus tard à la faveur des hôtes du président de la République qui auront vécu une belle cérémonie.