Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 03Article 475189

General News of Sunday, 3 November 2019

Source: www.camerounweb.com

Biya doit vite descendre de son trône d’Etoudi- Ludovic Lado

C’est l’invitation lancée au président camerounais par le Père Jésuite Ludovic Lado ce 03 novembre 2019. Dans sa chronique publiée ce dimanche, le Père Lado a commenté l’actualité politique au Cameroun sur la base de l’évangile de ce jour.

CamerounWeb vous propose l’intégralité de la chronique :

LE SYCOMORE D’ETOUDI
Au riche Zachée, chef des collecteurs d’impôts, perché sur un arbre, un sycomore, Jésus ne dit pas « descends » mais bien « descends vite ! » Pourquoi « vite » ? Avant qu’il ne se fasse tard, bien sûr !

En plus des éboulements qui ont fait plus d’une quarantaine de morts à Bafoussam, deux autres décès ont surpris l’opinion publique camerounaise au cours de la semaine qui s’achève. Il s’agit de celui du désormais ex- tout-puissant maire de Buea, M. Patrick Ekema, qui serait mort de crise cardiaque et celui de L’abbé Antoine de Padoue Tchonang, ancien rédacteur en chef de l’Effort Camerounais, qui serait mort tragiquement quelque part en France. De quoi redire comme le sage dans la première lecture de ce dimanche : « Seigneur, le monde entier est devant toi comme un rien sur la balance, comme la goutte de rosée matinale qui descend sur la terre. » Ont-ils eu le temps de descendre du sycomore comme le riche Zachée pour goûter à la miséricorde divine avant de rendre l’âme ? Dieu seul le sait !

Toujours est-il que, l’évangile de ce dimanche met en scène un certain Zachée, chef des collecteurs d’impôts, un pur produit de l’ENAM, précisément de la section trésor/impôts/douanes. Et nous savons comment cette espèce s’enrichit au Cameroun et ailleurs. Et effet, Zachée était riche. De grande taille matériellement mais physiquement de petite taille. Oui, le texte nous dit qu’il était de « petite taille ».

Et sa petite taille physique semble bien voiler aussi une petite taille spirituelle. Bien que comblé matériellement, il ne l’est pas spirituellement. Il lui manque quelque chose que l’argent ne peut donner : la hauteur spirituelle. C’est pourquoi « Il cherchait à voir qui était Jésus », ce Jésus qui n’avait même pas où reposer sa tête mais jouissait pourtant d’un autre type de richesse, la richesse spirituelle qui nourrit et comble l’âme. Les richesses matérielles aident à résoudre les problèmes matériels mais ne peuvent résoudre les problèmes spirituels. C’est d’un autre ordre.

Zachée a les comptes bancaires remplis mais il n’est pas tranquille, son âme est assoiffée de Dieu. Et le voilà au sommet d’un arbre pour pallier son déficit physique : « Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. » (Évangile). « Courir » et « grimper » sont deux verbes qui traduisent cette soif spirituelle de Zachée. C’est un riche atypique. Mais les sycomores que sont nos dispositifs religieux ne suffisent pas. C’est dans la rencontre personnelle avec Dieu que se trouve le secret.

C’est pour cela que Zachée doit descendre et vite ! Et miracle, celui qui cherchait à voir Jésus passer est vu par Jésus. Et une rencontre bouleversante a lieu entre Jésus et Zachée : descends vite et accueille le salut que tu cherchais. Vide-toi de tes biens matériels mal acquis et remplis-toi de Dieu. Alors, « Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie ». On voit bien que la rencontre entre Jésus et Zachée l’apaise et le remplit de joie. Or la joie, la vraie joie, est un des dons de l’Esprit Saint.

Beaucoup de riches vivent ce drame du vide intérieur de Zachée et certains finissent même par se suicider. Ça peut arriver aussi à des prêtres, car l’habit ne fait pas le moine. Mais c’est plus fréquent dans les milieux du show biz et des stars. L’épidémie de détournements massifs de biens publics au Cameroun participe de cette illusion du bonheur par l’accumulation des biens matériels. Ces détournements sont en partie responsables des drames comme ceux de Bafoussam où des pauvres privés de justice sociale finissent par squatter des endroits dangereux. Pendant ce temps, beaucoup collecteurs d’impôt comme Zachée se mettent plein les poches avec l’argent du contribuable.

Mais la rencontre de Zachée avec Jésus l’amène à se confesser : « Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » La conversion des purs produits de l’ENAM, comme Zachée, fera beaucoup de bien au Cameroun. Comment terminer sans dire, « Paul Biya, descends vite ! » Descends vite du trône d’Etoudi devenu ton sycomore ! Si ton régime à fait du tort au Camerounais, rends leur justice quatre fois plus. Dieu est miséricordieux. N’attendons plus d’autres drames comme celui de Gouache pour sortir des centaines de millions pour enterrer les morts. Occupons-nous des vivants ! Bon dimanche et à dimanche prochain !

Ludovic Lado, Jésuite !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter