Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 29Article 552712

General News of Thursday, 29 October 2020

Source: Actu Cameroun

'Biya choisi la solution militaire pour résoudre une crise qui est pourtant politique'

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook, le député SDF appelle à la cessation de l’ensauvagement du pays.
Près d’une semaine après l’attaque de Kumba, l’homme politique camerounais Jean-Michel Nintcheu réagit. Dans une tribune publiée sur sa page Facebook ce jeudi, l’homme politique estime que l’épreuve que traverse le Cameroun n’est que la conséquence de l’arrogance du régime de Yaoundé. Il appelle à la cessation de l’ensauvagement du pays.

« La situation du Cameroun ne fait que davantage s’enliser. L’exaspération est perceptible du fait des embastilements et des séquestrations totalement arbitraires qui sont devenus la règle de gouvernance politique. Les plus récents sont ceux survenus le 22 septembre dernier. Malgré les protestations enregistrées de par le monde, le régime policier de M. BIya est resté jusqu’ici campé sur sa position hitlérienne initiale. Aucune disposition légale ne permet d’interpeller un citoyen et de le garder sans titre de détention. Encore moins sans motif légal de détention tel que cela se passe actuellement », écrit-il.

Pour le député du Social democratic front (SDF), le drame innommable de Kumba a pour principal responsable M. Biya. C’est M. Biya, dit-il, qui a prêté le serment constitutionnel de garantir la sécurité des personnes et des biens.


« M. Biya choisi la pire des solutions »
« Les coupables des atrocités, il incombe à la justice de les désigner à condition que celle-ci soit véritablement impartiale et indépendante. Ces milliers de morts dans les deux régions du nord-ouest et du sud-ouest, on aurait pu les éviter. M. Biya choisi la pire des solutions à savoir la solution militaire pour résoudre une crise qui est pourtant éminemment politique », soutient Jean-Michel Nintcheu.

Et d’ajouter : « C’est son choix et il doit assumer toutes les conséquences qui en découlent. Il portera tous ces morts innocents dans sa conscience. Chercher un autre bouc-émissaire en termes de responsabilité participe de la politique de l’autruche. M. Biya a les solutions d’un retour à la paix mais refuse obstinément d’actionner les leviers nécessaires dont il dispose pourtant. »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter