Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 19Article 506257

General News of Sunday, 19 April 2020

Source: Cameroon Info

Biya-Covid-19-Calibro Calibri: l'Ambassadeur de France va tout déballer sur la CRTV

La chaine à capitaux publics a indiqué que le diplomate français parlera de la lutte contre le coronavirus, des relations franco-camerounaises et du dernier salon de l’Agriculture de Paris où Emmanuel Macron, le président français, avait tenu des propos jugés discourtois par Yaoundé contre Paul Biya, le président camerounais.

Une annonce de la CRTV, reprise par l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, fait savoir que le diplomate français est ce dimanche 19 avril 2020 l’invité de «Actualités Hebdo», un magazine dominical présenté à partir de 18h par Ibrahim Cherif, à la télévision publique.

Dans un tweet, la CRTV dévoile qu’à cette occasion, l’invité parlera des relations très anciennes entre la France et le Cameroun, de la lutte contre le coronavirus la pandémie qui fait de nombreuses victimes dans plusieurs pays dont la France et le Cameroun. L’hôte d’Ibrahim Cherif, reviendra aussi sur le salon de l’Agriculture de Paris organisé en février 2020 au cours duquel Emmanuel Macron, le président français avait tenu des propos jugés discourtois par Yaoundé à l’endroit de son homologue camerounais Paul Biya.

Ambassadeur_France_CRTV

«France – Cameroun, quelle amitié aujourd’hui ?» est le thème de ce rendez-vous qui suscite déjà des désapprobations dans le camp des opposants et autres pourfendeurs du régime de Paul Biya depuis que ce dernier, absent au front de la guerre contre Covid-19, est sorti du bois pour recevoir le chef de la mission diplomatique française à Yaoundé. « Nous avons notamment parlé du Covid-19. Les Français sont aux cotés des Camerounais face à ce virus ravageur » a déclaré l’Ambassadeur à l’issue de sa rencontre du 16 avril 2020 avec le président camerounais.

« Le nègre est sorti de son trou sous la pression de son Maitre français » a écrit S. Evouna, un internaute. Quant au journaliste Abdelaziz Mounde, Njimbam, il dit « NON à Tintin au Cameroun »

« La France n’a rien, strictement rien à faire, dans la gestion de la crise du COVID19 au Cameroun ! Qu’elle apporte ce que l’on appelle « aide », son appui et s’occupe de sa propre gestion de cette crise mondiale à variante régionale et locale ! La solidarité et l’empathie, ces valeurs que le monde doit adopter, ne doivent pas être le cache-nez de stratégies mystérieuses et sinueuses au Cameroun. Songez que l’ambassadeur du Cameroun en France n’est aperçu nulle part, ni à l’Élysée ni à la télévision française pour dire aux Français ce qu’ils ont à faire ! Quoi de plus normal. Alors, nous n’avons pas besoin de l’avis de M. Guilhou alors même que nous avons nos propres experts ! Nous n’avons pas besoin d’être une fois encore cornaques en contrepartie de 10 petits millions d’euros et d’une remise ou d’un moratoire de cette dette-pistolet sur la tempe ! Nous n’avons pas besoin en contrepartie de dons de gel de continuer à subir cette domination symbolique et tous azimuts ! Nous avons marre des manipulations de la France en Afrique et au Cameroun ! Nous ne sommes en 2020 pas en 1920 ! Nous sommes fatigués de cet assujettissement, de ces collusions absurdes entre nos dirigeants et Paris ! En France, c’est Emmanuel Macron qui parle à plusieurs reprises à son peuple, pas l’ambassadeur du Cameroun, Alfred Nguini ! Au Cameroun, donc, c’est Paul Biya, et lui seul, qui doit parler à son peuple : un point, un trait ! Que M. Guilhou, par conséquent, s’occupe de ses affaires et y mette de l’ordre ! L’Afrique où vous déplorez le sentiment anti-français, alors même suscité par ces manipulations, ne doit plus être le lieu d’expérimentation de tous les pires scénarios du cinéma politique ! Le Cameroun, l’histoire et les archives nous l’apprennent, a déjà payé un lourd prix de cette relation où l’on a éliminé, pourchassé et banni ceux qui veulent l’indépendance réelle et l’on a installé et continue d’accompagner ceux qui servent les intérêts de Paris ! Nous n’en voulons plus ! Et cette clameur n’est pas un cri isolé. Il est un élément de cet archipel des colères, du ras-le-bol et de la lucidité sur ce passé qui ne passe pas. Que M. Guilhou, de grâce, s’asseye chez lui et écoute à Yaoundé le président du Cameroun parler à son peuple : c’est son rôle, sa mission, une obligation, un impératif en temps de crise. Comme Macron. Comme tous ces chefs d’Etat aux devants, assumant leur plein rôle dans cette crise mondiale. L’amitié, disons-le encore, ne se construit pas sur des coups. L’amitié ne se construit pas sur des manipulations. L’amitié se bâtit sur la vérité, la responsabilité et le devoir de mémoire ! » a écrit notre confrère.

L’ancien du quotidien Mutations se présente aussi comme un Citoyen Afro-Camerounais « qui assume l’ensemble de ces propos et qui est prêt à en payer comme Um Nyobe et Moumie, tués - abattu et empoisonné - par l’armée française ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter