Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 10Article 596416

General News of Monday, 10 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Biloa Bidjanga Jean-Yves : d'enseignant répétiteur à ingénieur fabricant de bacs aquacoles

D'enseignant répétiteur à ingénieur fabricant de bacs aquacoles D'enseignant répétiteur à ingénieur fabricant de bacs aquacoles


•Biloa Bidjanga Jean-Yves est un ingénieur camerounais

•Il fabrique des bacs aquacoles qui répondent aux norment environnementales

•Avant cette activité, il était un enseignant répétiteur



Après l’obtention de son diplôme d’ingénieur de travaux halieutiques à l'Institut des Sciences halieutiques de l'Université de Douala, Biloa Bidjanga Jean-Yves s'est livré à de petits travaux pour survivre. Faute de moyens financiers, il met en veilleuse, son rêve de devenir un grand fabricant de bacs aquacoles. Le jeune Camerounais devint ainsi enseignant répétiteur et encadra des élèves de 6ème en 3ème en mathématique, anglais et chimie.

Sa vie bascule en 2016 lorsqu'il participe à une formation gratuite en ligne organisée par Bellomar Learning qui portait sur la commercialisation et la valorisation des déchets plastiques.
«Grâce à cette formation, j’ai pu finaliser mon concept et en février 2020, j’ai réalisé le premier prototype expérimental que j’ai soumis à un cycle de grossissement test de 50 silures. Le test a été concluant et m’a également permis d’améliorer le produit », confie Biloa Bidjanga Jean-Yves.

Biloa Bidjanga Jean-Yves fabrique aujourd'hui des bacs aquacoles à base des bouteilles plastiques en polyéthylène et des bâches. Au-delà de l'aspect économique, le projet du Camerounais a une dimension environnementale qui lui tient à cœur.

En effet pour la fabrication des bacs aquacoles, Biloa Bidjanga Jean-Yves a conclu des partenariats avec des structures locales de pré-collecte des déchets.
«Nous collaborons avec des déchetteries. Des collecteurs de déchets indépendants avec qui nous avons créé une véritable économie autour de ce type déchet », explique-t-il. Le Camerounais en dehors de ce mécanisme, descend régulièrement sur le terrain. Il sillonne les dépôts d'ordure de sa ville:

« Pour concevoir notre armature, nous récupérons des bouteilles plastiques qui jonchent non seulement les rues, les drains mais également les décharges sauvages et les cours d’eau qui en sont les principaux réceptacles. »

Un business rentable

A peine lancé Biloa Bidjanga Jean-Yves pense déjà à la commercialisation de ses bacs. Les prix de ses produits varient en fonction de leur contenance. Les bacs de 1000 litres sont vendus à 45000 F CFA et ceux de 2000 litres à 75000 F CFA. Le Camerounais dispose également des bacs de 5000 litres qu'il commercialise à 140 000 F CFA.

La structure Bellomar Learning qui accompagne Biloa Bidjanga Jean-Yves sur ce projet, entend l'aider pour apporter d'autres améliorations aux bacs pour les rendre plus performants.
« Nous expérimentons également la forme circulaire (qui offre un meilleur rendu hydraulique notamment en terme d’oxygénation et d’auto nettoyage du milieu d’élevage piscicole) que entendons proposer ultérieurement à nos clients et prospects après amélioration et validation », confie l'ingénieur camerounais.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter