Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 07Article 606661

Actualités of Wednesday, 7 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Billy Akele raconte comment la BAS a détruit sa vie

Billy Akele raconte comment la BAS a détruit sa vie Billy Akele raconte comment la BAS a détruit sa vie

• Billy Akele se retrouve sans emploi

• Il accuse la BAS d’être la cause de ses malheurs

• Il demande l’aide du gouvernement pour trouver un emploi




Dans une interview accordée au journal Essingan, les Camerounais découvrent la véritable identité de Binjamin Billy Akele, l'homme qui s'est forgé la réputation de "gifleur des éléments de la BAS". De retour chez lui au Cameroun, le jeune homme de 35 ans originaire de la région de l'Est raconte comment sa vie a été détruite par la Brigade Anti-sardinards.

Avant de devenir célèbre sur les réseaux sociaux, Billy Akelé était un sauveteur plongeur professionnel en haute mer. Ses activités politiques ont eu des effets négatifs sur sa carrière. En effet selon ses révélations, plusieurs membres de la BAS harcelaient ses employeurs pour le licencier.

« Je n’avais plus de boulot parce que les gars sont stratèges. Ils m’ont brouillé dans toutes les entreprises où j’étais embauché. Ils salissent ton image auprès de ton patron, ils font des messages dans les boîtes mail, ils disent que le monsieur que vous voyez là est dangereux, ils envoient des vidéos, après un matin ton patron te dit que tu ne peux pas travailler parce que tu es dangereux, tu es violent, tu es agressif, c’est notre société qui est affichée donc Billy on ne peut pas te garder », rapporte-t-il.
De retour au Cameroun, Billy Akele est sans emploi. Il lance un appel aux cadres du régime pour lui venir en aide.

« Je viens comme un fils, je ne viens pas comme celui-là qu’on va appeler la star, ou bien un héros national, non ! Je suis rentré qu’on regarde ma situation. J’ai la main posée sur le cœur, regardez le geste de votre fils et ce qu’il a subi. J’ai besoin qu’on me trouve une stabilité, j’ai besoin d’un travail, d’un toit où je peux poser ma tête, me lever le matin et aller me battre au boulot pour contribuer au développement du Cameroun »

Rejoignez notre newsletter!