Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 18Article 574147

General News of Thursday, 18 February 2021

Source: 24cameroun.com

Bertrand Soumbou Angoula : Haute ou Basse Sanaga ?

Son nom ne vous dit sûrement pas grand-chose, mais il mérite d’être célébré ici. Ce jeune homme, dont l’âge reste objet de querelles, est issu de la contrée du Cameroun où l’on trouve les enfants les plus intelligents de ce pays. Il a été, lui-même, nommé directeur général de l’une des plus prestigieuses grandes écoles du Cameroun deux ans (ou’moins) après sa sortie de la même école. Un vrai génie, au-dessus de tous les cerveaux qui végètent depuis des années, dans la haute administration et les amphithéâtres.

Plus encore, les ordinateurs de la police auraient été récemment victimes d’un bug, quand il a fallu renouveler le passeport de monsieur le Dg de l’Enam. Selon des sources policières, les informations fournies dans la fiche, particulièrement son âge actuel si vanté, ne coïncidaient pas avec les données anciennement intégrées dans les bases de données de la police. Comme on le dit souvent, quand on est un génie, on est génie en tout.

Il a de qui tenir cette intelligence. Dans son village et son clan, les Ye-zoum, dans la Haute-Sanaga, 12 parents peuvent présenter le Concours de l’Enam’Ia même année et faire un 100% de réussite. Cela s’appelle là-bas la «Haute Sanaga», mais les spécialistes de la jalousie ont trouvé un nom plus approprié : «la Basse-Sanaga».

Selon ceux qui ont préféré cette appellation, elle illustre mieux l’opération de main basse sur le Cameroun des surdoués du bord de la Sanaga. Pourtant, cette main basse de la Haute Sanaga sur l’Enam courre un grand risque à moyen terme. En effet, avec un rythme de 12 admis par famille chaque année, les Yezoum pourraient se retrouver à court de fils, petit-fils, neveux et nièces à «mettre» à L’Enam dans trois ans.

Ceux qui ont crié de colère après la publication des résultats de L’Enam de cette année savent à quoi s’en tenir pour être admis les prochaines : ils devront passer un pré concours qui consistera à devenir d’abord Yezoum, avant de passer le concours de l’Enam. C’est la plus grande innovation, dans le domaine des concours administratifs, engagée par le ministre de la fonction publique pendant l’année 2020.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter