Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 25Article 487177

General News of Saturday, 25 January 2020

Source: Actu Cameroun

Bertoua: à la tête d'un gang de receleurs, un chef de village mis aux arrêts

Il est en garde à vue à la division régionale de la Police Judiciaire de l’Est à Bertoua pour des faits de détention illégale d’arme à feu (un fusil de fabrication artisanale) et recel d’un téléviseur et autres appareils.
Sa Majesté Ngoninga Ernest, chef du Moundi, dans l’arrondissement de Diang, village situé à moins de 30 km de la ville de Bertoua, à l’Est du pays est dans de sales draps depuis quelques jours. En effet, il a été interpellé aux premières heures de la maitinée du 24 janvier 2020, dans son domicile suite à la perquisition organisée par les éléments de la Division régionale de la Police judiciaires de l’Est. Dans sa suite, plusieurs autres villageois, notamment le chef de centre de santé intégré de la localité et le fils du chef du village Ndoumbi 1.

Dans l’affaire, le dénonciateur a cité le nom du chef de Centre de santé intégré du village Moundi pour avoir achété des médicaments volés dans une compagnie de transport inter-urbain et un téléphone portable. Mais le présumé receleur a seulement reconnu avoir acheté le téléphone portable et a nié en bloc, les faits concernant l’achat des médicaments d’origines douteuses.

Selon l’enquêteur principal de cette affaire, l’on a retrouvé une arme à feu dans le domicile de l’autorité traditionnelle et un téléviseur écran plasma. En réaction, SM Ngoninga argue que : « l’arme retrouvée chez moi a été saisie dans les mains d’un chasseur en forêt par le comité de vigilance. J’attendais l’arrivée de mes notables pour que des dispositions soient prises dans le but d’aller déposer l’arme à la Brigade de gendarmerie de Diang. En ce qui concerne le téléviseur, je l’ai acheté entre les mains de Christian Wabizock qui est un de mes sujets».

Ailleurs, la perquisition a permis la découverte d’autres appareils électroniques, des matélas, des ventilateurs, deux motos, une scie à moteur, un tapis… «Toutes ces affaires ont été retrouvées dans les domiciles des villageois pris dans les mailles des forces maintien de l’ordre grâce à la collaboration de Christian Wabizock. Ce dernier est le presumé auteur de plusieurs coups de vol perpétrés dans les domiciles des paisibles citoyens de la ville de Bertoua, notamment au quartier Koumé, où il excelle dans les coups de vol. Après son arrestation, le jeune homme âgé de 29 ans et natif du village Moundi, est passé aux avœux complets et a accepté de dénoncer tous les receleurs», a expliqué le Commissaire de police, Le Grand Ngassam.

C’est alors qu’une descente musclée a été diligentée sur le tereain pour voir clair. La moisson est donc grande pour le chef service de la recherche et des enquêtes à la Division régionale de la police judiciaire de l’Est.

Pour le présumé auteur des coups de vol perpétrés dans les quartiers de la ville de Bertoua, il est question cette fois, de livrer tous ses frères du village qui lui passaient les commandes des appareils et autres produits d’orgines douteuses. «Je n’entends plus faire la prison tout seul,pourtant mes complices sont en liberté. Je jure devant les hommes et Dieu que toutes les personnes dont j’ai cité les noms sont coupables dans l’affaire», souligne Christian Wabizock.

Il convient de noter que ce dernier est un récidiviste,pour avoir déjà purgé auparavant, une peine d’emprisonnement ferme de 2 ans et demi à la Prison principal de la ville de Bertoua pour vol.

Selon les informations recueillies auprès des Commissaires de police, Le Grand Ngassam et Danielle Nyia, les populations du village Moundi dans l’arrondissement de Diang sont reputées pour leur hostilité aux forces de maintien de l’ordre.

« Certains habitants du village, non concernés par l’affaire se sont farouchement opposés à l’interpellation des présumés receleurs et ont tenté de lyncher à mort, le dénonciateur et guide de la police en prétextant que celui-ci est un traitre. D’ailleurs, ils ont vandalisé le véhicule à bord duquel, était transporté, sieur Christian Wabizock», a renseigné une source policière.

De l’avis du Chef de la Division régionale de la police judiciaire de l’Est, il est plus que jamais temps de tordre le cou aux malfaiteurs et hors-la-loi qui écument les maisons des paisibles citoyens. Le Commissaire divisionnaire, Fochivé Moumchipou Moussa a rappelé que plus rien ne sera comme avant. D’ici, le début de la semaine nouvelle, tous les présumés receleurs seront exploités. Une fois les investigations et enquêtes préliminaires terminées, la copie sera transmise au procureur de la république.

Voici la liste complète des personnes gardées à vue dans cette affaire

1) Christian Wabizock, dénonciateur et présumé voleur

2) SM Ngoninga Ernest,chef du village Moundi

3) Djoh Dambala Arnaud

4) Zouldé Zim Renaud

5) Madang Gbeli Lucie

6) Ngomnga Bianga

7) Medangbot Fostin

8) Awana Jean Jacques

9) Ndoliké Désiré

10) Ndongmoui Richard

11) Tendé Willie

12) Le chef de centre de santé intégré de Moundi, interpellé pour recel téléphone portable et achat de médicaments volés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter