Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 06Article 612349

Actualités of Friday, 6 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Bertoua : comment les feux de la route changent les habitudes usagers

> Les feux tricolores ont été installés à Bertoua. > Les feux tricolores ont été installés à Bertoua.

Les feux tricolores ont été installés à Bertoua.

Ils évitent des accidents de la route.

Ils rassurent les usagers.

Conjoncture oblige, les populations Bertoua, piétons et automobilistes changent les habitudes. La raison ? Des feux tricolores ont été installés au niveau des intersections dans le chef-lieu de la région de l'Est. Installés précisément aux lieux-dits « carrefour face-à-face » et «carrefour des banques » sur la nationale n°1, ils rassurent les usagers. « Très belle initiative ! Avant je craignais de passer par le carrefour face à-face pour accompagner mes enfants à leur école à cause des multiples accidents sur cette route. Avec les feux, les usagers de la route se comportent mieux », confie une habitante de la ville. Dans tous les recoins de la ville, le sujet est évoqué. Plusieurs habitants n’avaient en effet jamais vu des feux de ce genre. C’est d’ailleurs ce qui attire la curiosité confie un natif de Bertoua. Cependant, au-delà de la frénésie suscitée, les feux tricolores ne sont toujours pas respectés. Beaucoup ne sont pas au courant ou alors font semblant de ne pas les voir. De même, certains n’ont pas le réflexe de démarrer assez vite lorsque le feu passe au vert, ce qui ralentit le trafic. Les piétons se faufilent entre les véhicules esquivant le passage clouté, lors du passage du vert au rouge et inversement. Pour amener les populations à s’habituer aux feux, les responsables de la mairie de la ville vont organiser des campagnes de sensibilisation, à travers les leaders traditionnels et religieux.



31 millions investis

A la mairie de la ville, on s'en félicite, car cette nouveauté participe aussi à l'attractivité de la ville en pleine expansion. Des feux tricolores qui se présentent sous la forme d’un poteau en aluminium de 3 m de haut posés sur des socles d'1,20 mètre comportant des blocs lumineux. Le tout surmonté de panneaux solaires de 375 WC pouvant fonctionner pendant trois jours sans arrêt s'il arrivait qu'il n’y ait plus de soleil. Selon Alain Gbaman Dogoua, coordonnateur de la cellule locale de suivi du projet C2D capitales régionales, ce matériel acquis et installé à 31 millions de F a une durée de vie de 30 ans et les batteries ont 10 ans de vie ».

Rejoignez notre newsletter!