Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 15Article 608356

Infos Business of Thursday, 15 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Barrage de Memve’ele : il reste 5 km de ligne de transport à construire

La livraison de la ligne de transport annoncée pour septembre 2021 La livraison de la ligne de transport annoncée pour septembre 2021

Le projet a accusé du retard perturbé entre autres par les problèmes d’indemnisations ou des blocages financiers.
Le coût du barrage de Memve’ele avait été estimé à 365 milliards de Fcfa.

La livraison de la ligne de transport annoncée pour septembre 2021.


À en croire Gaston Eloundou Essomba, « il ne reste que 5 km de ligne de transport à construire sur une longueur totale de 270 km ». Après plusieurs rendez-vous manqués, Minee indique que ces travaux devraient finalement s’achever « d’ici septembre 2021 ».

Une fois les travaux de construction de la ligne 225 kV achevés d’ici septembre 2021, cette production va passer à 211 MW », ajoutait encore Gaston Eloundou Essomba. À en croire les experts, le débit de ce fleuve n’est pas suffisant pour faire tourner les 4 turbines, d’une capacité de 52,75 Mw chacune, toute l’année. L’Etat prévoit donc un projet de barrage-réservoir pour remédier à la situation est d’ailleurs en maturation. La livraison de la ligne de transport annoncée pour septembre 2021, après des rendez-vous manqués en fin juin 2021 dernier. Lors d’une plénière spéciale à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee) faisait encore le point sur travaux de construction et la mise en service de la ligne 225 kV qui relie Nyabizan, site de la centrale hydroélectrique de Memve’ele à Yaoundé.

Un projet qui dure depuis 2012.

Depuis avril 2012, date à laquelle la signature du contrat des travaux d’exécution avait été validée par l’État Camerounais pour une réalisation en 54 mois, le projet de barrage de Memve’ele par ladite signature de contrat était aussi rentré dans sa phase décisive. L’entreprise adjudicataire des travaux de construction dudit barrage n’étant que Sinohydro, la structure chinoise de l’ingénierie de construction civile qui a construit le barrage des trois Gorges en Chine, plus grande centrale hydroélectrique au monde. Le coût du barrage de Memve’ele avait alors été estimé à 365 milliards de Fcfa. Mais le projet a accusé du retard perturbé entre autres par les problèmes d’indemnisations ou des blocages financiers. Néanmoins, la mise en service de cet aménagement hydroélectrique permettrait déjà à l’État de réaliser des gains financiers. En effet, le Minée indiquait déjà il y a deux ans, « les recettes générées depuis la mise sous tension d’avril 2019 jusqu’à septembre 2020 s’élèvent à environ 27 milliards 641 millions de Fcfa ». Cet argent représente les économies en carburant réalisé du fait de l’arrêt des centrales thermiques d’Ahala, Oyom Abang, Mbalmayo et Ébolowa et les droits d’eau sur barrage versés à l’État via Edc. « La centrale hydroélectrique de Memve’ele quant à elle injecte déjà 90 MW/jour dans le Réseau interconnecté Sud.

Rejoignez notre newsletter!