Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 12Article 519964

General News of Friday, 12 June 2020

Source: 24cameroun.com

Bamendjou: rencontre de deux chefs traditionnels redoutés par le régime Biya


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les deux chefs traditionnels très redoutés par le régime de Yaoundé, ont échangé pour la première fois dimanche 7 juin dernier, au plais du « fo’o” des Bamendjou.

Admiratif vis-à-vis de SM Jean Rameau Sokoudjou, son homologue Paul Marie Effa Biloa nourrissait depuis longtemps une folle envie de le rencontrer Le weekend dernier, cette envie a été assouvie. De retour de Foumban où il s’était rendu pour un enterrement, le conseiller spécial de Maurice Kamto, président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), a fait un détour dimanche 7 juin par la chefferie du groupement Bamendjou où il a été reçu par le sulfureux patron des lieux.

Même si la rencontre comme l’a précisé SM Biloa que nous avons contacté, n’avait aucun caractère politique, cependant le combat que mènent ardemment les chefs du village Messa Nkoba’a chez les Mvog Tsoung Mballa, et Bamendjou pour une bonne gestion des affaires de la république, ne pouvaient pas manquer au menu des échanges. Les deux personnalités qui ont en commun le fait d’avoir tous été écroués pour leurs idées révolutionnaires, ont également parlé du nationalisme camerounais.

De même, l’avenir des chefferies traditionnelles a été abordé. Les deux gardiens des traditions ancestrales se sont montrés inquiets par la tendance pour l’administration à inféoder les chefferies traditionnelles en réduisant les chefs traditionnels en «, auxiliaire de l’administration ». Pour eux, l’acte de l’administration est une simple homologation et ne devrait jamais être une désignation. L’un des sujets sur lesquels les deux chefs traditionnels ont accordé leurs violons, c’est l’instrumentalisation du tribalisme à des fins politiciennes par le régime en place. SM Effa Biloa a estimé à propos qu’ils existent en réalité deux tribus au Cameroun : les oppresseurs constituée des dirigeants actuels du pays, et le peuple réduit à la misère

Emu après ce premier contact physique avec le doyen des chefs traditionnels du Cameroun (plus de 60 ans de règne), SM Effa Biloa qui était accompagné à cette visite par André Marie Tassa, président régional du Mrc pour l’Ouest, a promis de trouver davantage du temps afin de multiplier ces occasions qui lui permettront de s’abreuver à la source d’un « sage ».

En plus de SM Sokoudjou, le chef venu de la région du Centre, a également rencontré SM Ndassi Nenkam Faustin, le « fo’o” des Bahouan qu’il considère comme un ami de longue date. « Je suis allé à Foumban pour prendre part aux obsèques de la belle-mère de ma fille. Sur mon chemin de retour, je me suis arrêté à Bafoussam où quelques amis politiques ont jugé nécessaire que je m’y arrête avant .reprendre la route sur Yaoundé. J’ai eu un besoin formulé par le roi des Bamendjou qui voulait bien qu’on s’entretienne et je me suis dit que c’était une occasion. Je voulais bien voir celui-là que je considère comme père d’une part et mon grand-frère d’autre part : mon père de par son 'ge et mon grand-frère de par nos responsabilités coutumières. Sur le chemin de retour, je me suis arrêté chez le roi des Bahouan qui est un vieil ami. Il s’agissait beaucoup plus des visites de courtoisie », a confié SM Effa Biloa qui insiste sur le caractère apolitique de ces rencontres.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter