Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 20Article 476442

General News of Wednesday, 20 November 2019

Source: Actu Cameroun

Bamenda: libération du technicien de la radio 'Hot cocoa'

Emmanuel Akum a été kidnappé le samedi 16 novembre 2019, à Bamenda dans la région du Nord-Ouest.

Emmanuel Akum en service à la radio Hot cocoa est libre. C’est la substance du communiqué du média mis à la disposition du public. Il reste impossible d’affirmer avec certitude l’identité de ses kidnappeurs. Pour les habitants de Bamenda, sans nul doute, ce sont les sécessionnistes qui sont derrière cet enlèvement.

Les circonstances même de son kidnapping demeurent floues. Tout ce qu’on sait avec certitude est qu’Emmanuel Akum a d’abord été kidnappé samedi dernier. Ensuite, il se rendait au domicile de son parent au moment de son rapt. Le domicile de ses parents se trouve dans la localité de Makon. Puis c’est aux environs de 14 heures qu’on l’a vu quitté la radio. Enfin, il n’est jamais arrivé dans la maison de ses géniteurs.

Après sa disparition, sa famille craignait pour sa vie. Car les cas d’enlèvements se soldant la plupart du temps par des assassinats des victimes dans les régions anglophones. La Direction de la radio et des membres du le Syndicat national des journalistes du Cameroun avaient aussitôt lancé des appels réclamant la libération immédiate d’Emmanuel Akum.

Rapts multipliés
Aujourd’hui Emmanuel Akum est en vie. Un état qui procure à ses proches une joie inestimable. Seulement on note que les cas d’enlèvements sont devenus récurrents dans les deux régions anglophones. Dans la grande partie des cas, les auteurs sont les séparatistes. Cela changera-t-il avec le statut spécial annoncé pour le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Rappelons que c’est depuis trois années que la crise socio-politique dure dans les deux régions suscitées. Avec l’enlisement de la crise, des pratiques de kidnapping, de destruction des édifices publics, assassinats ont pignon sur rue. Les affrontements entre l’armée et les groupes armés sont devenus particulièrement violents. Ce depuis la naissance du mouvement sécessionniste.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter