Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 28Article 487729

General News of Tuesday, 28 January 2020

Source: Cameroon Info

Bafoussam: une nouvelle conférence de Maurice Kamto interdite

Le site de la conférence a été pris d’assaut par des policiers envoyés par le sous-préfet de Bafoussam 1er, Aboubakar Garba.
A l’occasion du premier anniversaire de leur arrestation ce dimanche 26 janvier 2020, le collectif des prisonniers déportés du 26 janvier 2019, venus de Bafang, Mbouda, Dschang a voulu tenir une conférence dans la ville de Bafoussam, région de l’Ouest. Ladite conférence animée par André Tene, professeur de philosophie à la retraite et membre du bureau régional du MRC, devait se tenir sur le thème «La non-violence comme moyen de lutte politique».

L’hôtel Imperial où devait se tenir la conférence à Ndiangdam a été pris d’assaut par un groupe de policiers non-armés. Ces derniers ont «fait savoir aux journalistes rencontrés qu’ils ne filmeront rien et que la conférence n’aura pas lieu», précise le quotidien Le Jour dans son édition du 27 janvier 2020.

D’après le journal, le sous-préfet de Bafoussam 1er, Aboubakar Garba, a menacé le président régional du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. «Vous voulez créer un Etat dans la république ? (…) Nous allons user de tous les moyens pour vous réduire au silence pendant la campagne électorale», a-t-il lancé à l’endroit de Me André Marie Tassa, le président régional du MRC.

Peu avant l’interdiction de cette conférence, «Olivier Bibou Nissack, porte-parole de Maurice Kamto, et ses camarades de la fédération MRC des Bamboutos, ont organisé une cérémonie de remise de dons aux sinistrés de l’éboulement de Gouache à Bafoussam 3. Aux représentants de plus de 100 familles réunies dans les installations de l’ancienne polyclinique Tagne à Bafoussam 1, ils ont remis 20 sacs de riz de 25kgs, 4 cartons de savon, 20 sas de sel, 5 cartons de sucre et 5 cartons d’huile raffinée», indique le journal.

«Le président Maurice Kamto a donné une instruction ferme : que le parti se montre sensible en tout temps et en tout lieu aux douleurs de nos concitoyens (…) souvent victimes d’une gouvernance désastreuse», a expliqué Bibou Nissack.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter