Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 22Article 563870

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 22 December 2020

Source: Actucameroun.com

Bafoussam : un gang de malfrats relaxé par le parquet à la surprise générale

Le cabinet du Procureur de la République près les tribunaux de Grande instance de la Mifi prétend une méprise dans l’application des instructions de la part de certains collaborateurs qui sont allés libérer les personnes interpellées par la Police.


Interpellés dans les villes de Yaoundé, Douala et Bafoussam, sept membres d’un groupe de présumés voleurs de véhicules et autres matériels de luxe ont été libérés seulement quelques heures après leur présentation au procureur de la République de Bafoussam.


D’après nos sources, le cabinet du Procureur de la République près les tribunaux de Grande instance de la Mifi et de Première instance de Bafoussam prétendent «une méprise dans l’application des instructions de la part de certains collaborateurs qui sont allés libérer les personnes interpellées par la Police.»
Les mêmes sources indiquent que le magistrat Mekok Belinga Emerant Claude «une fois mis au courant de la méprise a procédé au redéploiement de ses collaborateurs pour récupérer les personnes qui étaient sensées être conduites en prison.»


Un collaborateur du magistrat Mekok Belinga Emérant Claude soutient que «le Procureur a immédiatement fait boucler la ville mais seulement deux des neufs présumés ont été rattrapés.»
L’affaire qui fait grand bruit dans les milieux des Forces de maintien de l’ordre et judiciaires laissent prospérer des soupçons des pots-de-vin. Questionné à ce sujet, apprend-on, un collaborateur du magistrat indexé soutient que «le Procureur n’a rien reçu de qui que ce soit.»


Réparation des préjudices


A l’inverse, cette source invoque des rumeurs de négociations entre les victimes et les présumés malfrats. Des présumés qui proposaient à chacune des victimes la somme de 10 millions de Francs CFA en termes de réparation des préjudices. Des sommes qui auraient été proposées par l’un des présumés d’origine syrienne.
Pour rappel, l’arrestation de ces présumés malfrats a été effectuée par la Brigade anti-criminalité du commissariat central de Bafoussam. L’opération menée dans la nuit du 2 au 3 décembre a permis de mettre la main sur le premier suspect dont l’exploitation a emmené à l’interpellation de trois autres présumés voleurs et cinq présumés receleurs.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter