Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 24Article 582967

Crime & Punishment of Wednesday, 24 March 2021

Source: griote.tv

Bafoussam: elle assome sa mère avec une hache, voici ce qui s'est vraiment passé

La nommée Carine aurait agi sous l’effet des forces ténébreuses.

C’est du moins ce qui ressort des témoignages des personnes qui ont vécu la scène horrible cette nuit au quartier Djeleng 4 à Bafoussam. Nous sommes à l’Ouest du Cameroun.

D’après notre source, Il s’agit d’une jeune femme âgée de 25 ans, qui serait animée par la force du mal. Carine vivait à Douala. Son mari l’a abandonnée à la maison, il est allé louer ailleurs, l’accusant de vouloir lui ôter la vie. Il y a de cela environ 3 semaines, elle est retournée à Bafoussam vivre avec sa maman.

«C’est son mari qui déclare qu’elle a les démons. Sa mère l’a fait rentrer à Bafoussam. Elle l’a amenée à Foumbot, chez un marabout où elles ont fait deux semaines. Cela fait juste 4 jours qu’elles sont revenues de Foumbot », nous raconte Alexe notre source.

De retour à la maison il y a 4 jours, la jeune femme, présumée meurtrière n’a eu de cesse de violenter sa maman et de lui proférer des menaces de mort. Conduite chez un pasteur, elle refuse d’y rester pour les séances de prière. « A la maison pendant les 4 jours, c’était la bagarre, les deux se tiraillaient. Il y a de cela deux jours qu’on l’a amenée chez un pasteur pour les prières. Ce dernier a exigé, qu’elle reste à l’église pendant au moins trois semaines, elle a refusé », affirme notre source. Et d’ajouter, «Elle a pris une barre de fer pour blesser la maman à la tête, elle a bloqué et le coup a pris son poignet».



La défunte a passé toute la journée d’hier malade, à cause du coup qu’elle a subi de sa fille. Elle aurait même supplié le voisin de prendre Carine chez lui pour la nuit, pour qu’elle puisse se reposer, mais ce dernier face à la violence de cette fille a refusé.

Au courant de la journée d’hier, Carine aurait annoncé aux habitants du quartier qu’elle va tuer sa maman. «À l’entrée de la ville là-bas, elle disait au gens : la mère ci m’énerve, je vais la tuer». Les voisins ont tenté de la calmer. Mais la nuit tombée, elle a profité de l’état de sa maman couchée, pour mettre ses menaces à exécution. Elle l’a donc assommée à coups de hache, puis elle est allée l’annoncer au voisin.

«Elle se couche dans son canapé au salon estimant que les problèmes sont finis, c’est en ce moment que sa fille porte la hache et l’assomme. Lorsqu’elle commet l’irréparable, elle court chez le voisin dire que, comme je vous ai averti, j’ai fini avec elle. Le voisin s’en va et constate qu’effectivement, la maman est décédée, le cerveau éparpillé au sol», témoigne Alexe.

Les riverains alertés par les cris, l’ont neutralisée, ils ont appelé les éléments de la police. La présumée meurtrière médite sur son sort depuis la nuit dernière dans une cellule du commissariat central de Bafoussam. Certains disent qu’elles souffre de troubles mentaux.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter