Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 06Article 586630

General News of Tuesday, 6 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Ayaba Cho Lucas accusé de préparer une réunion au Nigeria pour saboter la révolution anglophone

Selon l’activiste Michel Biem Tong, cette réunion aurait été financé par le Colonel Joel Emile Bamkoui et l’homme d’affaires Mukete, proche du régime de Yaoundé. Lire le point de vue de Biem Tong

Le Biafra faisait partie de la République fédérale du Nigeria lors de son indépendance le 1er octobre 1960, or le Southern Cameroons aka Ambazonia n’a jamais été partie intégrante de la République du Cameroun au moment de l’accession de cette dernière à la souveraineté internationale le 1er janvier 1960

Le Biafra n’a jamais été sous tutelle des Nations Unies et n’a jamais obtenu son indépendance via une résolution onusienne, or le Southern Cameroons aka Ambazonia s’est vue accorder l’indépendance à la faveur d’une résolution votée le 21 avril 1961 par les Nations Unies.

De quoi Biafrais et Ambazoniens peuvent-ils parler dès lors qu’il s’agit de ressortissants de deux territoires aux objectifs de lutte et à la trajectoire historique différents? Le Biafra veut faire sécession du Nigeria tandis que le Southern Cameroons aka Ambazonie veut restaurer ses institutions détruites par le régime françafricain de Yaoundé.

Tout porte à croire que les amis d’Ayaba Cho Lucas (président de l’Ambazonia Government Council/Ambazonia Defence Forces) que sont le colonel Bamkoui Émile, commandant de la Division de la Sécurité Militaire (SEMIL) et l’homme d’affaires Mfon Victor Mukete lui ont prescrit de tenir cette rencontre afin que le pouvoir de Yaoundé dispose d’arguments lui permettant de considérer le mouvement indépendantiste anglophone comme étant un mouvement sécessionniste et ainsi le discréditer vis-à-vis de l’opinion internationale, notamment des Etats-Unis.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter