Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 18Article 580729

General News of Thursday, 18 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Autosatisfaction : Mathias Owona Nguini se donne du plaisir

Ah, qu’il est beau d’avoir un crane bien rempli. Qu’il est beau d’avoir fait de longues études et qu’il est vraiment exaltant d’avoir cette facilité d’aligner des mots, des gros mots sans trop d’efforts ; au risque ne de ne pas se faire comprendre par la masse des Camerounais qui n’ont pas le ‘level’. Oui. Il faut avoir un high level pour lire la plupart des textes de Mathias Owona Nguini, (pardon, PROFESSEUR Mathias Owona Nguini) et il faut encore plus pour les comprendre.

C’est en tout cas le fond de sa pensée qu’il a partagée il y a quelques minutes sur sa page Facebook. Dans une publication au style qu’on lui connait et dont lui seul a le secret, il dit : ‘Ne parle pas comme Mathias Eric Owoa Nguini qui veut, mais qui peut’.

LISEZ PLUTOT MEON

'Bien des gens trouvent étrange, monstrueuse ou incommode ma manière de parler lorsque je choisis le registre de la réflexivité cognitive et discursive puis celui de la réflexivité compréhensive et interprétative et de la réflexivité explicative et démonstrative ou de la réflexivité opérative et active. Souvent ces registres de réflexivité sont cumulés révélant la composition multi-strates ou multi-niveaux de mon parler. Cela correspond à des formulations qui sont des chaînes d'énoncés constitutives de formations discursives bien modelées. Les profanes ne veulent y voir que des agencements sonores ou une logorrhée expressive d'un chaos sémiotique'.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter