Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 14Article 548644

General News of Wednesday, 14 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Autoroute Douala-Yoaundé: comment Paul Biya a volontairement retardé les travaux

Lancé depuis 2014, les travaux de l'autoroute Douala-Yoaundé ne sont toujours par terminés et ceci, pour plusieurs raisons.



Dans un reportage "humilant" diffusé sur ses antennes, la chaine francaise France 24 a dévoilé les coulises du retard de la construction de l'autoroute Douala-Yaoundé. Dans la foulée de ce reportage qui aura faché plus d'un dans les grands bureaux de Yaoundé, les pontes du régime n'ont tardé à déployer leurs appraeils médiatiques pour essayer de laver l'affront.


Approchés, ils reconnaissent la lenteur des travaux mais s'expliquent. « Le Chef d’Etat ne veut pas d’une autoroute au rabais, mais ùne infrastructure de 3ème génération. A la vérité, ce projet a subi plusieurs modifications suite aux instructions du Président Paul Biya », lache un habitué du palais présidentiel à nos confrères de ActuCameroun. Ces différentes modifications apportées par Paul Biya sur le projet seraient donc la principale source du retardement des travaux qui durent depuis 6 ans deja.

Aux accusations de corruption lancées par France 24, le régime se defend encore une fois et avance les différentes modifications que le projet aura subies. Les ajouts des raccordements de Boumnyé-bel (13 Km) et de Yaoundé par Nkolbisson (10km), de deux échangeurs à Bobodi PK-60 pour dévier vers Boumnyébel et à Nkobisson, ainsi que par l’augmentation de la largeur de la plateforme qui est passée de 27m à 33 ,5m expliqueraient les variations des coûts des travaux.

Outre ces modifications, l'on note le passage d’un profil de 2×2 voies extensibles à 2×3 voies ; des aménagements connexes (27 forages, centres de santé, construction de 07 blocs en deux salles de classes, dotation en tables bancs dans 10 établissements, 07 blocs en deux latrines, réseau de communication), ainsi que la construction de plusieurs ouvrages non prévus y compris des équipements de fonctionnalité et de sécurité pour évacuation dans les voies alternatives en cas d’urgence. Tout ceci, selon la volonté de Paul Biya.


Révélations de France 24

L'autoroute Douala-Yaoundé qui devrait être livrée depuis 2018 ne sera probablement prête qu'en 2040. C'est ce que l'on apprend dans ce reportage de France 24 diffusé ce soir au journal de l'Afrique.

Lancé en 2014, l'autoroute Douala-Yoaundé devait en principe être livrée depuis 2 ans aujourd'hui. Mais à ce jour, seuls 60 km sur 196 de ce tronçon ont été réalisés. Le chantier est aux arrêts faute d'argent. La banque chinoise qui finance ce projet à hauteur de 85 % a cessé de le faire parce que le gouvernement camerounais ne présente aucune garantie de remboursement, ce qui a bloqué le chantier depuis un certain moment. << Le gouvernement n'a pas encore signé un dossier qui s'appelle MÉCANISME DE REMBOURSEMENT. Ça a bloqué le paiement à côté de Exim Bank >>, s'offusque Mr WENG, Directeur Exécutif de la China HighWay Engineering.

Les riverains expropriés de ces terres pour la réalisation de ce projet n'ont toujours pas été indemnisé depuis 6 ans aujourd'hui malgré la budgétisation de leurs dûs. Ils expriment leurs mélancolies dans ce reportage.

L'ancien Ministre des Travaux publics, Patrice AMBA SALLA qui intervient dans le reportage accuse la corruption qui semble être érigé en mode de vie au Cameroun : << Nous sommes dans un pays où la corruption est assez prononcée.
Autre chose qui donnera des sueurs froides aux camerounais est que le kilomètre de l'autoroute revient à 7 milliards de FCFA au contribuable. Ce qui fait de cette autoroute l'une des plus chères en Afrique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter