Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 10Article 547819

General News of Saturday, 10 October 2020

Source: mediatudecmr.com/camerounweb.ccom

Autoroute Douala-Yaoundé : l'ex ministre Salla se dédit et attaque France 24

C’est à travers la plateforme Twitter que l’ancien ministre des Travaux publics s’est insurgé contre un reportage de France 24 diffusé ce 07 octobre 2020 portant sur le chantier de l’autoroute Douala-Yaoundé. L’ancien membre du gouvernement y avait alors réagit, en pointant du doigt le taux de corruption au Cameroun comme cause du retard observé sur ledit chantier. Sortie qu’il semble vouloir contester.

Patrice Amba Salla est remonté contre France 24. L’ancien ministre camerounais des Travaux publics (2011-2015) récemment apparu dans un reportage de la chaîne française semblait pointer du doigt la corruption et la mal gouvernance au Cameroun comme les causes de retards sur le chantier de l’autoroute Douala-Yaoundé engagé il y’a six ans alors qu’il était encore au gouvernement. Ainsi, il note dans son extrait que : « Nous sommes dans un pays où la corruption est assez prononcée et donc, il est possible que des faux fais comme ça entrent en ligne de compte ».

Quelques jours après seulement ce 08 octobre 2020, l’ancien maire de la commune d’Ayos (2007-2012) semble ne pas se reconnaître dans ces propos. C’est ainsi qu’il a réclamé des comptes à la chaîne internationale via son compte Twitter en ces mots: « je demande des explications à votre chaîne en rapport avec ce sujet…vos correspondants ne répondent plus ». Une sortie qui n’a pas manqué de faire abondamment réagir sur la toile.

Le reportage de France 24

L'autoroute Douala-Yaoundé qui devrait être livrée depuis 2018 ne sera probablement prête qu'en 2040. C'est ce que l'on apprend dans ce reportage de France 24 diffusé ce soir au journal de l'Afrique.

Lancé en 2014, l'autoroute Douala-Yoaundé devait en principe être livrée depuis 2 ans aujourd'hui. Mais à ce jour, seuls 60 km sur 196 de ce tronçon ont été réalisés. Le chantier est aux arrêts faute d'argent. La banque chinoise qui finance ce projet à hauteur de 85 % a cessé de le faire parce que le gouvernement camerounais ne présente aucune garantie de remboursement, ce qui a bloqué le chantier depuis un certain moment. << Le gouvernement n'a pas encore signé un dossier qui s'appelle MÉCANISME DE REMBOURSEMENT. Ça a bloqué le paiement à côté de Exim Bank >>, s'offusque Mr WENG, Directeur Exécutif de la China HighWay Engineering.

Les riverains expropriés de ces terres pour la réalisation de ce projet n'ont toujours pas été indemnisé depuis 6 ans aujourd'hui malgré la budgétisation de leurs dûs. Ils expriment leurs mélancolies dans ce reportage.

L'ancien Ministre des Travaux publics, Patrice AMBA SALLA qui intervient dans le reportage accuse la corruption qui semble être érigé en mode de vie au Cameroun : << Nous sommes dans un pays où la corruption est assez prononcée.
Autre chose qui donnera des sueurs froides aux camerounais est que le kilomètre de l'autoroute revient à 7 milliards de FCFA au contribuable. Ce qui fait de cette autoroute l'une des plus chères en Afrique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter