Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 15Article 618523

Opinions of Wednesday, 15 September 2021

Auteur: Auréole Tchoumi

Auréole Tchoumi pose des questions à propos du concert de Valséro à Paris

Auréole Tchoumi Auréole Tchoumi

Dans une tribune publiée ce mercredi 15 septembre, Auréole Tchoumi se demande pourquoi les militants et cadres du MRC traitent le concert de Valséro comme un évènement politique majeur, alors que l'affaire des prisonniers politiques toujours en prison depuis 2020 n'est pas encore réglée.

---

"J'ai toujours eu une très grande admiration pour Valsero avec qui j'ai eu des liens encore plus forts quand nous travaillions pour le sémillant Polycarpe Essomba à Yaoundé. Je l'ai encore plus admiré quand nous nous sommes retrouvés dans le même Parti politique.

Mais j'ai envie de comprendre, le Concert au Zénith est une initiative artistique ou Politique ? Si elle est artistique, je n'ai rien à redire. Ce n'est que le billet d'avion qui me manquera pour y assister, mais je serai en live pour suivre le monstre.

Mais si elle est politique, ça craint vraiment. La question est, qu'est-ce-que ça changera ? Qu'est-ce-que ça apportera dans la lutte? Des rentrées financières pour pallier le gel des comptes du parti? Les avocats viennent de jeter à leur sort plus de 100 enfants dans les prisons infectes du Cameroun. J'ai suggéré que Nous (Militants et Sympathisants et même de épris de la cause de la Justice) allions massivement devant les prisons et demandions simplement qu'on ouvre les grilles et qu'on y entre, à défaut, qu'on se retrouve tous à la primature et que le gouvernement comprenne qu'il n'aura de repos que s'il libère ces innocents.

Quelques aîné ont adoré, d'autres ont aimé, des exceptions ont commenté, mais les courageux m'ont téléphoné pour me dire que c'était une excellente idée et ce type de réflexion que le MRC (que je porte bien en cœur) attend de moi.
Aujourd'hui, toute l'attention du Parti est tournée vers Paris, on vient de mettre Valsero en arrière plan et c'est désormais comme une campagne présidée par le Président KAMTO. On annonce une foule gigantesque, patati patata. Ça changera quoi au Cameroun?

Beas Salomon et plusieurs détenus demandent de temps à autre soutien à leurs proches. Où est passée la meute qu'on était ? Pourquoi tous les jours les gars ne reçoivent plus à manger ? À boire ? Pourquoi les soutiens sont maintenant en Back office?

Il y a un problème de stratégie et je peux regretter qu'Olivier soit en prison. Président KAMTO, à quoi sert un Directoire s'il ne peut pousser son Président vers des solutions moins radicales, plus souples, plus stratégiques.
Je ne peux pas exposer mes deux pistes de solutions sur Facebook. Je demanderai une audience auprès de Me Emmanuel Simh et une rencontre avec Matthieu Youbi et quelques cadres comme Joseph Emmanuel Ateba Dr Sosthène Médard Lipot etc. pour leur exposer ma vision stratégique pouvant concourir à la libération des prisonniers politiques du MRC et la réorientation du Combat de la Résistance".

Rejoignez notre newsletter!