Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 20Article 568160

General News of Wednesday, 20 January 2021

Source: Cameroon Info

Attaques de Matazem: Atanga Nji veut attraper ceux qui ont tué les forces de défense et de sécurité

Le ministre de l’Administration Territoriale a visité ce mardi 19 janvier 2021 le poste de contrôle attaqué le 8 janvier 2021 par les rebelles sécessionnistes et ayant fait six morts. Il a, d’un ton ferme, annoncé que les auteurs de ce drame ne séjourneront pas longtemps dans la nature.

En séjour dans la région du Nord-Ouest, le ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, est allé prendre le pouls de la situation sécuritaire dans la région, en proie à des attaques à répétition des rebelles sécessionnistes depuis le début de l’année 2021. L’homme d’Etat en a profité pour faire une descente sur le site du poste de contrôle de Matazem, une localité de la région de l’Ouest, limitrophe avec le Nord-Ouest, théâtre d’une attaque terroriste le vendredi 8 janvier 2021, et ayant coûté la vie à six personnes, dont 4 militaires.

Paul Atanga Nji est allé s’enquérir de la situation, auprès du haut commandement de l’armée et de la gendarmerie dans la région du Nord-ouest, et à l’aune des explications qui lui ont été données, il appert des failles dans le dispositif sécuritaire de ce check-point.

« Chaque fois qu’il y a un check-point, il y a un périmètre de sécurité. Donc si le périmètre de sécurité fait son travail, les assaillants peuvent être neutralisés. Voilà pourquoi le chef de l’Etat insiste sur la vigilance, la vigilance de tous les instants », a analaysé le patron de l’Administration territoriale, qui a par ailleurs annoncé que les forces de défense et de sécurité avaient déjà mis la main sur les complices des assaillants à l’origine de ce carnage.

« La bonne nouvelle est qu’il y a quelques assaillants qui ont été interpellés. Il y a certains complices qui ont été interpellés, et au cours des enquêtes, je crois qu’on finira par mettre la main sur eux. Ces gens qui ont tué les forces de défense et de sécurité et des civils innocents, seront traqués dans leur dernier retranchement. Ils ne vont pas nous échapper. Ceux qui ont commis ce drame seront rattrapés par la justice. Pour leur intérêt, il vaut mieux qu’ils aillent se rendre eux-mêmes à la police et à la gendarmerie avant qu’on vienne à leur recherche », a-t-il ajouté.

Le secrétaire permanent du Conseil National de la Sécurité envoie ainsi une mise en garde aux assaillants, qui selon lui sont déjà en perte de vitesse et ne devraient pas séjourner longtemps dans la nature. « La guerre est terminée, maintenant il reste des dernières poches de résistance. Et les proches de résistance, c’est des voyous qui veulent continuer à pérénniser une activité criminelle sans lendemain », martèle-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter