Vous-êtes ici: AccueilActualités2020 07 19Article 528556

Actualités of Sunday, 19 July 2020

Source: www.camerounweb.com

Attaques contre Amougou Belinga et Cabral Libii : Boris Bertolt s’explique

Boris Bertolt s’explique sur les attaques contre Cabral Libii Boris Bertolt s’explique sur les attaques contre Cabral Libii

C’est dernières 48 heures ont été rudes pour l’hommes d’affaires Amougou Belinga et le président du PCRN Cabral Libii. Chacun pour ce qui le concerne a vu dehors des secrets qu’il aurait bien voulu garder pour lui. Boris Bertolt, le lanceur d’alertes auteur de ces révélations explique ses motivations.

A CEUX QUI NE COMPRENNENT POURQUOI JE MET LES AUDIOS ET VIDÉOS DEHORS.

Les citoyens ont le droit et le devoir de savoir comment fonctionne leur pays. Comment les institutions sont pris en otage et quel est la crédibilité des personnes qui les gouvernent ou aspirent à gouverner.
Être citoyen ce n’est pas seulement avoir un passeport ou une carte d’identité nationale. Être citoyen c’est également avoir une bonne connaissance de la manière dont fonctionne la République et les institutions.


Ceux qui prétendent que les audios sur Amougou Belinga n’avancent pas le Cameroun n’ont en fait rien compris. Car ces informations démontrent jusqu’à quel niveau le pays est pris en otage par des individus qui ont pouvoir de vie et de mort tout en se croyant être au dessus des institutions.
Si un citoyen n’a pas pleinement conscience du degré de corruption, de décrépitude de son pays, du niveau d’effondrement de l’Etat il aura du mal à s’engager politiquement ou même n’aura même pas conscience de son rôle dans la société. Nous sommes donc en pleine éducation politique.


S’agissant de Cabral LIBI. Le problème c’est que beaucoup veulent la démocratie mais ne sont pas des démocrates. Dans les démocraties il est difficile de séparer la vie privée de la vie publique. Les élus sont soumis à des exigences morales et éthiques profondes. C’est la raison pour laquelle vous avez régulièrement des scandales politico sexuels qui aboutissent à des démissions.
Quand on est un homme politique il y a des choses que l’on ne fait pas en privée ou en public et quand ça sort même on se bat pour étouffer. Car le travail des lanceurs d’alerte et journalistes est également de traquer le comportement des hommes politiques. Car ils doivent être des modèles.


Dès lors ne comptez pas sur moi pour reculer ou arrêter. Non. Ce travail peut ne pas être compris pour l’instant mais ça prend toujours temps pour éduquer et libérer un peuple en esclavage mental.
La publication des audios et vidéos va se poursuivre contre vents et marées.
Rendez-vous 16 h, heure de Yaoundé pour l’acte 2 de l’Amougougate qui implique de nouveau Mbarga Nguele.

Rejoignez notre newsletter!