Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 31Article 585232

General News of Wednesday, 31 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Attaque de Dabanga : l’armée camerounaise compte ses morts

Le Cameroun a été durement frappé le week-end écoulé. Au moins un militaire a été abattu par les groupes armés Boko Haram à Dabanga. L’armée camerounaise indique également avoir neutralisé plusieurs assaillants et saisi plusieurs matériels de guerre. Le journal Mutations fait le point dans son édition de ce 31 mars 2021.

Dans la nuit dy samedi 27 au dimanche 28 mars dernier la localité de Dabanga, située sur la nationale N°1, plus précisément sur le tronçon Waza Kousseri, département du Logone et Chari a fait l'objet d'une attaque de la secte terroriste Boko Haram. "Le Bilan provisoire à date de cette macabre expédition est le suivant : Côté ami : 3 morts dont 1 militaire et 02 civils, 2 militaires blessés dont un évacué à l'Hôpital de la Renaissance de Ndjamena au Tchad pour une prise en charge neurochirurgicale d'urgence, 1 véhicule blindé partiellement endommagé, 10 boutiues et 1 camion de transport de marchandises incendiés.

Côté ennemi ; plusieurs assaillants neutralisés dont 03 corps abandonnés et les autres emportés pendant le repli des terroristes, 6 véhicules tactiques immobilisés ; plusieurs armes et accessoires d'armement récupérés", révèle le communiqué de Cyrile Serge Atonfack Guemo, chef de division de la communication daté du 29 mars 2021.

24 heures avant ces évènements, dans la région du Sud-Ouest du pays, précisément au village Foe Bakundu, arrondissement de Mbonge, département de la Meme, un reportage photographique amateur publié sur la blogosphère le 26 mars dernier présentait un scénario de massacre de plusieurs personnes civile. Les auteurs de la mise en ligne de ces photographies macabres attribuaient le prétendu massacre aux éléments des forces de défense et de sécurité, accusés par ailleurs d'avoir mené un raid et tué de sang-froid plusieurs personnes civiles. "Il n'en n'est rien. Absolument rien", révèle Cyrille Atonfack Guemo dans un autre communiqué rendu public ce jour. Ce dernier précise qu'en réalité " deux patrouille des éléments des forces de défense l'un pédestre et l'autre motorisée, ont simultanément et prises à partie ce 26 mars 2021 dans les localités de Kumbo, département de Bui région du Nord-Ouest d'une et à Mbonge, département de la Meme, région du Sud-Ouest d'autre part".

Le porte-parole du ministre de la défense est revenu sur les circonstances de ces évènements avant de conclure : "Curieusement, les photographies et vidéos publiées sont celles d'une opération menée avec succès par les forces de Défense le 18 mars à Foe Bakundu, arrondissement de Mbonge et qui avait conduit à la neutralisation de 6 terroristes dont le fameux général autoproclamé Spirito. Après le départ des forces e défense du théâtre de l'accrochage, quelques terroristes rescapés avaient rassemblé de force les populations apeurées sur place du village pour reconstituer risiblement dans de postures morbides, ce qui est aujourd'hui malheureusement et maladroitement brandi comme preuves de massacres.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter