Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 07Article 560765

General News of Monday, 7 December 2020

Source: Cameroon Info

Attaque contre les avocats: Laurent Esso brise le silence et donne sa version des faits

Le garde des sceaux s’est exprimé pour la première fois en public sur l’affaire à l’Assemblée Nationale vendredi passé.
Laurent Esso a évoqué pour la première fois les échauffourées entre avocats et forces de l’ordre le 10 novembre 2020 dans une des salles d’audience du Tribunal de Première Instance de Douala-Bonanjo. Dans l’extrait d’un reportage réalisé à l’Assemblée Nationale et diffusé le 5 décembre2020 au journal de 13 heures du Poste National, il donne sa version sur l’origine de cet incident.

Le ministre de la Justice garde des sceaux rappelle que tout a dégénéré après que la sentence condamnant les avocats Augustin Wanto et Annick Christelle Messouck Jounko à 18 mois d’emprisonnement et à 65 millions de Francs CFA de dommages et intérêts a été délivrée. «L’affaire est vidée et voilà que quelqu’un dans la salle dit: «mais comment osez-vous condamner ? Vous avez reçu tant d’argent». Et nous qui sommes ici et qui ne cessons de venir sur les problèmes de corruption, je crois que nous devons bien situer le problème. Le magistrat demande : « à qui vous avez donné l’argent ?», «nous avons donné trois millions à nos avocats». Le magistrat suspend l’audience, il va dans son bureau. Les avocats perturbés vont le rejoindre à son bureau pour expliquer: «nous avons reçu trois millions, mais nous avons pensé que c’étaient nos honoraires», ajoute le ministre de la Justice.

Pour mémoire, les avocats nommés en sus étaient poursuivis parce qu’accusés d’outrage à magistrat, de tentative de corruption et escroquerie avec mise sous mandat de dépôt immédiate à la prison de New-Bell. Leur condamnation a suscité le courroux de leurs confrères qui ont entamé un mouvement de protestation dans la salle d’audience avant que policiers et gendarmes interviennent de façon brutale en guise de riposte. Cet incident a eu le don de déclencher la colère du Conseil de l’Ordre du Barreau. Celui-ci a déclenché une grève étalée sur 5 jours ouvrables (du 30 novembre au 4 décembre 2020).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter