Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 05Article 518278

General News of Friday, 5 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Attaque contre Kamto: René Alex Nkolo humilie proprement Patience Emvoutou


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Suite aux multiples attaques contre la personne du Professeur Maurice Kamto par la Camerounaise résidant en France, Patience Emvoutou, René Alex Nkolo se dit "sidéré devant une attitude aussi lamentable d'une personne qui, dit-on se présente régulièrement comme une personne intellectuellement avisée".

Effet, dans une publication sur les réseaux sociaux, René Alex Nkolo estime que "cette éternelle polémique sur le fait que le Pr Maurice Kamto n'ait pas de baccalauréat tout simplement puérile et inappropriée dans une société qui se veut mature". LECTURE


LE PROFESSEUR MAURICE KAMTO A LE DROIT D'ÊTRE UN PIÈTRE POLITICIEN MAIS RECONNAISSONS LUI LE MÉRITE D'ÊTRE DEVENU AGRÉGÉ DE DROIT

Mesdames et Messieurs, hier, lors de mes virées sur la toile, je suis tombée sur la publication d'une dame nommée Patience Emvoutou. Je vous livre d'ailleurs son contenu accompagné de l'image qui l'accompagnait"
"Que Maurice kamto nous presente aussi son baccalauréat on voit ..."

Il s'agissait du diplôme de bachelier de l'enseignement général session de 2000, appartenant à dame Emvoutou, obtenu avec la mention, "exceptionnelle" "Passable".

J'étais sidéré devant une attitude aussi lamentable d'une personne qui, dit-on se présente régulièrement comme une personne intellectuellement avisée. J'ai été encore plus sidéré du fait qu'une opinion beaucoup trop répandue revienne régulièrement sur cette forme de dénigrement à l'endroit d'un concitoyen de surcroît agrégé de droit.

Avant de poursuivre mon propos, j'aimerais préciser pour tous les petits excités et fanatiques de différents camps politiques qui écument les réseaux sociaux, que je ne suis ni un sympathisant ni un militant du MRC. Je ne suis pas non plus une caisse de résonance du RDPC. Ce parti a déjà une cellule communication suffisamment outillée pour soigner son image. Je suis un observateur libre et analyste rigoureux de la scène socio politique et sécuritaire de mon pays, ayant une expertise assise en stratégie scientifique, qui est suis-je le rappeler, une science sociale.

Je trouve donc, cette éternelle polémique sur le fait que le Pr Maurice Kamto n'ait pas de baccalauréat tout simplement puérile et inappropriée dans une société qui se veut mature. Je trouve même cela régressif et dénote plutôt d'un complexe refoulé par ceux qui, sans arguments scientifiques utilisent ce type de pratique. Notre pays mérite mieux et bien mieux que des mimiques de clowns sur un sujet aussi minable.

Tenez, il y a une loi au Cameroun qui dispose des mesures destinées à l'établissement des équivalences de diplômes. Voila pourquoi dans chaque arrêté lançant un concours administratif, il est clairement indiqué "le diplôme requis ou son équivalent".

La faculté de droit du Cameroun accepte les candidats titulaires d'un baccalauréat ou d'une capacité en droit qui est un diplôme equivalent selon la loi au Cameroun. Je ne sais pas si cette loi disparaît subitement parce que c'est Maurice Kamto qui en aurait bénéficié alors que nombre de hauts responsables dans ce même pays ont utilisé la même voie et ont occupé ou continuent d'occuper de hautes fonctions. Pourquoi ces jugements doivent être à géométries variables?
Vous voyez que sur le plan juridique, Monsieur Kamto a accédé à cette faculté selon la loi officielle de la république du Cameroun. Donc, revenir chaque jour lui faire le reproche comme quoi il n'a pas le baccalauréat est un procès en sorcellerie purement et simplement. Pourtant dans ce pays, au jour d'aujourd'hui, de très hauts responsables sont à des postes éminemment stratégiques alors qu'ils n'ont pour seul diplôme que le Certificat de fin d'études primaires. Comment peut-on dans ce contexte dénigrer tout un agrégé mais ne jamais seulement faire allusion à ceux qui n'ont même pas eu le BEPC qui permet d'accéder à la capacité en droit? Nous devons enfin être conséquents car ce pays a besoin non de nos étalages émotionnels mais surtout de notre objectivité devant les événements.

Quand on rentre sur le plan international, il y a des pays dans le monde qui ne connaissent même l'existence du baccalauréat et l'accès à l'université n'est pas conditionné par son obtention. Et quand je parle d'universités, je parle ici des plus cotées sur le classement mondiale. Il y a même des systèmes qui donnent accès aux études universitaires à travers la valorisation des acquis professionnels ou de l'expérience. À travers ces mesures de simples ouvriers sans BEPC ou Baccalauréat ont pu entreprendre des études supérieures qu'ils ont terminés avec grand succès.

J'aimerais bien qu'on pose sur la table des problématiques qui nous permettent de bâtir notre pays au lieu de venir étaler des comportement les plus régressifs sur la scène public. N'oubliez jamais que le monde nous regarde et la qualité de nos publications déterminent notre niveau d'élévation d'esprit ou encore notre sauvagerie.

Le pays peut être engagé dans des joutes politiques de tous ordres parfois avec des coups sous la ceinture mais nous devons nous respecter avant de lancer une charge.

Personnellement, même sans partager ses méthodes et opinions politiques, je respecte son parcours internationalement reconnu et qui fait la fierté du Cameroun. Car ne l'oublions jamais que le Pr Kamto reste et demeure un digne fils de ce pays.

Personne, je dis bien personne n'a le droit de lui dénier son mérite qui est d'avoir réussi, avec seulement avec la capacité en droit à devenir agrégé de droit. Ceci demande plutôt de l'admiration et non de la banalisation.

Au lieu de se lancer dans le dénigrement, le déni, acceptez qu'il est un homme brillant. Il ne s'agit pas de soutenir son mouvement politique mais de faire preuve d'honnêteté intellectuelle. Ce qui semble manquer à plusieurs de nos compatriotes fanatisés par la fièvre politique.

Je n'ai absolument pas besoin de me justifier sur mes prises de position strictement universitaires et je n'attends pas que les militants du MRC osent croire que je serais éventuellement un soutien du MRC. Je défends la dignité d'un parcours respectable et c'est mon droit le plus absolu n'en déplaise à ceux qui ne savent qu'insulter. Dailleurs, l'insulte la plus blessante c'est quand un homme qui n'a jamais traversé la classe de 3ème m'a lancé un jour que "le doctorat c'est quoi?" J'ai compris ce jour que la reconnaissance des valeurs a foutu le camp et c'est normal que la médiocrité se soit imposée dans les mœurs.

Pour ces nombreux autres qui viendraient tenter de me raisonner pour défendre leur appartenance à telle ou telle autre formation politique, je leur demanderai d'indiquer dans quel parti politique eux et moi avons milité et quelle est le numéro de série de ma carte d'adhésion.

Je tenais à faire cette publication pour exprimer mon ras le bol sur un spectacle que nous devrions éviter à notre pays, la banalisation des valeurs. D'un côté on vénère un parfait analphabète et de l'autre on conduit au buchet un universitaire.

L'émergence d'une société n'est pas qu'économique. Elle commence d'abord par l'éthique de nos comportements. Et ce qui se dégage sur l'espace public est nauséabond.

Si la bande qui peuple le MRC brille par leur intolérance, leur vulgarité et leur agressivité, ceci ne doit pas devenir une règle dans notre pays. Comme ils insultent, tout le monde doit aussi insulter. C'est le plus grand échec d'une société: faire du mal par mimétisme.

Jamais et au grand jamais je n'accepterai de me faire dicter des comportements négatifs pour satisfaire une opinion tordue. Je ne deviendrais jamais silencieux et con parce que c'est ce qui est rentable.

Pour finir, j'aimerais vraiment inviter madame Patience Emvoutou à changer de stratégie dans son action car le spectacle qu'elle a offert par cette sortie est tout simplement absurde et indigne d'une "intellectuelle".

M. René Alex Nkolo

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter