Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 06Article 617209

Actualités of Monday, 6 September 2021

Source: Le Quotidien N° 673

Atanga Nji fait vacciner 350 personnes au Minat

Vaccination au Minat sous le regard de Atanga Nji Vaccination au Minat sous le regard de Atanga Nji

Ils sont trois cent cinquante 350 personnels du Minat vaccinés en 48 heures ces personnels du Ministère de l’Administration Territoriale qui ont été vaccinés contre le COVID19 les 2 et 3 septembre 2021. Paul Atanga Nji, Ministre de l’Administration territoriale du Cameroun a lancé personnellement cette campagne de vaccination de deux jours le 2 septembre à Yaoundé.

Nullement obligatoire, la campagne de vaccination du personnel du MINAT est le fruit de la sensibilisation positive du Chef de ce département ministériel, Paul Atanga NJI. Tout le personnel a pris les vaccins aux côtés des membres de sa famille pendant les deux jours. L’exercice s’est déroulé dans la salle de conférence du ministère de l’Administration territoriale à Yaoundé.

Le ministre Paul Atanga Nji dit «le vaccin n’est pas obligatoire, mais il est absolument nécessaire. Considérez comme une obligation personnelle de vous faire vacciner parce que vous vous protégez ainsi que la communauté ».
Deux vaccins sont en cours de déploiement ; Sinopharm et Johnson et Johnson. Avant de se faire vacciner, chaque personnel avait la latitude de choisir le vaccin qu’il prendra, guidé par les experts de santé du Programme Elargi de Vaccination. L’exercice de vaccination se déroulé à la salle de conférence du Ministère de l’Administration Territoriale à Yaoundé.

Plusieurs, parmi ceux qui ont pris le vaccin le 2 septembre disent qu’ils ne pensent pas qu’ils ressentiront d’effets secondaires du vaccin, comme cela a été prêché en particulier sur les réseaux sociaux. Parmi eux se trouve Midzie Dieu Ne Dort, du ministère de l’Administration territoriale. Il dit qu’il s’est senti soulagé après avoir pris le vaccin. « J’ai reçu le Johnson and Johnson et j’ai ressenti un grand soulagement après avoir pris le vaccin ». J’ai eu un drôle de sentiment à propos du vaccin, mais après l’avoir pris, je me suis senti vraiment soulagé ». Midzie Dieu Ne Dort, Personnel du Ministère de l’Administration Territoriale La campagne de frottis du vaccin #COVID19 notamment sur les réseaux sociaux a découragé de nombreux Camerounais de se faire vacciner. Les vaccins acquis par le gouvernement sont périmés et ont dû être retirés du stock de vaccins COVID19.

Le 23 août, un total de 4480 vaccins AstraZeneca périmés ont été retirés du stock et acheminés vers des dépôts régionaux où ils seront détruits. Pour éviter que davantage de vaccins ne soient périmés, le ministre de l’Administration territoriale dit à tous ceux qui répandent des rumeurs qu’ils nuisent à la sécurité sanitaire des communautés. «Nous voulons dire à ceux qui répandent des rumeurs sur le vaccin qu’ils ne font pas seulement du mal à eux-mêmes, mais à la communauté. C’est une responsabilité individuelle et collective de protéger nos communautés du virus ». L’exercice de vaccination sera étendu aux régions où les gouverneurs régionaux devraient continuer à éduquer la population sur les dangers de la maladie et de la vaccination.

Rejoignez notre newsletter!