Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 25Article 598567

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 25 May 2021

Source: Le Messager

Assemblée nationale : la série noire des députés Rdpc

La 10ème législature ouverte avec les élections du 9 février 2020, est devenue un ogre des élus du peuple.

Elle s’appelait Ngo Yetna Marinette, député Rdpc de la Sanaga maritime, décédée ce lundi 24 mai 2021 des suites de maladie. Elle était connue pour son franc parler et ne biaisait pas les mots pour dire ce qu’elle avait à dire. Figure politique de proue dans le département, elle défendait avec justesse la cause des siens dans une posture sans fioritures.

Comme pour débrouiller tout doute sur la véracité de sa mort, le Secrétaire général de la Chambre, Gaston Komba, par délégation et au nom du président de l’Assemblée nationale (Pan), a aussitôt signé un communiqué allant dans ce sens. « Le Pan, le très honorable Cavaye Yeguie Djibril, a le profond regret d’annoncer le décès de l’honorable Ngo Yetna Marinette, épouse Mbeleg, député Rdpc de la Sanaga maritime dans la région du Littoral, membre de la Commission de l’Education, de la formation professionnelle et de la jeunesse, décès survenu le lundi 24 avril 2021 des suites de maladie. En la triste circonstance, le Pan adresse à la famille si durement éprouvée et aux populations de la Sanaga maritime, qui lui ont manifesté leur confiance, en lui accordant leur suffrage à l’occasion des dernières élections législatives du 9 février 2020, les condoléances de la Chambre entière auxquelles il associe l’expression de sa sincère compassion », renseigne en extenso le communiqué.

Avant, elle, c’est une autre dame de poigne, Émilia Monjowa Lifaka, qui rangeait définitivement son écharpe tricolore le 20 avril dernier. C’est du reste samedi que toute la République a rendu un vibrant hommage à la deuxième femme Vice-présidente de l’Assemblée nationale de l’histoire, en l’élevant au grande de Commandeur de la Valeur du mérite camerounais à titre posthume, à Bongo Square, la place de fêtes de Buéa. L’émotion est d’autant grande qu’il s’agit des figures féminines les plus en vue au sein de l’hémicycle. Pour en rajouter à la dimension de la perte, il faut signaler que cette dame de 62 ans avait été élue le 7 novembre 2017 à la tête du Comité exécutif de la prestigieuse association des parlementaires du Commonwealth ( Cpa). L’élue du Fako 3 est entrée à l’hémicycle en 2002.Comme les secondes de l’horloge

Bien avant et dans cet engrainage mortifère, c’est le député Prince Ange Mikody, l’un des plus jeunes de la 10ème Législature, qui décédait le 24 mars 2021 à l’hôpital général de Yaoundé, en pleine session parlementaire qui s’était ouverte le 11 mars. Né le 8 août 1989 à Mouloundou, il était entré à l’hémicycle à la faveur de la 10ème législature issue du double scrutin municipal et législatif du 9 février 2020. Il était député Rdpc de la Mboumba et Ngoko dans la région de l’Est. Un mois plutôt, précisément le 12 février 2021, c’était au tour de Djibrilla Kaou, député Rdpc du Mayo-Tsanaga sud de tirer sa révérence. Il a été inhumé le lendemain dans un cimetière musulman de Douala. Médecin de formation, celui qui était à sa troisième mandature en qualité d’élu Rdpc du Mayo-Tsanaga Sud dans la région de l’Extrême-nord était né en 1950 à Tchevi.

Bien avant lui, c’est Yakouba Yaya, le député Rdpc du Mayo-Sava dans la même région qui rendait l’âme le 13 décembre 2020 des suites de maladie après avoir souffert d’un Avc. Il avait été dans l’ordre des choses que Sarauo Bernadette, député Rdpc du Mayo-Kani nord devait rendre l’âme le dimanche 9 août 2020 vers 2 heures du matin à l’hôpital régional de Maroua, des suites d’une courte maladie. La soixantaine sonnée, elle était à sa première législature. Bien avant, c’est Harouna Abdoulaye, député Rdpc du Mayo Louti, le député de Figuil qui trouvait la mort le 22 juillet 2020 des suites d’un accident de circulation, sur la route nationale n°1, entre Garoua et Ngaoundéré, au niveau du lieu-dit Djaba par Gamba. La voiture de tourisme qui le transportait avec son collègue du Mayo-Oulo fut broyée. Comme on le voit, sept députés ont rangé leur écharpe tricolore depuis l’ouverture de la 10ème législature. Tous sont du Rdpc et cela se comprend car le parti présidentiel se taille la part du lion à l’hémicycle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter