Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 23Article 582475

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 23 March 2021

Source: ecomatin.net

Assemblée nationale: l’UDC plaide pour une modification du Règlement intérieur

Les députés de cette formation politique demandent notamment que le candidat au poste de président de l’Assemblée nationale présente une profession de foi.

La reconduction de Cavaye Yeguie Djibril au poste de président de la Chambre Basse du Parlement a laisséun goût amer à certains députés. Au nombre de ceux-ci, les parlementaires de l’Union démocratique du Cameroun (Udc). Ces derniers s’offusquent notamment du déroulement des élections au sein de l’Assemblée nationale. « On a l’habitude du fonctionnement du Parlement. On sait que ceux qui sont élus à l’entame du mandat restent en poste. Donc ce n’est pas une surprise pour nous de voir que le Très honorable Cavaye Yeguie Djibril et toute l’équipe qui a été élue au cours de la session de plein droit ont été reconduits. Mais on ne devrait pas continuer à évoluer sans tenir compte des enjeux et du niveau même de compréhension du fonctionnement de notre Parlement par la Nation » déclare le député Koupit Adamou, membre du Bureau politique de l’Udc.

Selon ces parlementaires, le candidat à la présidence de la Chambre Basse du Parlement devrait présenter un programme contenu dans une profession de foi. « Même quand on veut reconduire des gens le minimum d’exigence consisterait à ce qu’il présente à l’électorat sa profession de foi. Nous ne comprenons pas pourquoi chaque fois c’est automatique. Lorsque le Comité Central a décidé, on vient présenter les candidats et ils sont élus. Sans même en une seule minute présenter ce qu’ils entendent faire ».

Modification du Règlement intérieur

L’Union démocratique du Cameroun à l’Assemblée nationale entend dès lors demander une modification du Règlement intérieur de l’Institution. Une démarche prévue par ladite loi. Toutefois, l’Udc, en l’état actuel ne remplit pas les conditions exigées. En effet, l’article 123 (1) dispose qu’ « en début de législature, le présent Règlement intérieur ne peut être soumis à modification que si la proposition en est faite par au moins seize (16) députés. » Avec ses 4 parlementaires, les projets de la formation politique ne pourraient prospérer. Cependant, si l’Udc parvient à rallier à sa cause, les 16 députés des partis de l’opposition représentés A l’Assemblée nationale, la proposition de modification pourrait être déposée. Elle devra plus tard se heurter à la majorité du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter