Vous-êtes ici: AccueilActualités2020 07 10Article 526408

Politique of Friday, 10 July 2020

Source: cameroon-info.net

Assemblée nationale : Nourane Fotsing ne cache pas sa frustration !

'On a essayé de se battre au niveau du PCRN comme on pouvait pour faire passer nos idées' 'On a essayé de se battre au niveau du PCRN comme on pouvait pour faire passer nos idées'

Après un mois d’intense activité parlementaire, les députés et les sénateurs ont clôturé le 9 juillet 2020, la deuxième session parlementaire ordinaire de l’année en cours. Au cours de ces travaux, les élus ont adopté sept projets de loi, dont le très controversé texte régissant les associations culturelles.

Tous ces textes ont été votés, malgré les contestations de certains députés de l’opposition. A l’heure du bilan, l’honorable Nourane Fotsing du PCRN reconnait la difficulté des partis d’opposition à faire entendre leurs voix dans une Assemblée Nationale largement aux couleurs du RDPC, le parti au pouvoir.

«C’était une session très intéressante. On a eu à étudier pas mal de lois qui ne nous ont pas forcément toujours plu. Mais on a essayé de se battre comme on pouvait au niveau du PCRN pour faire passer nos idées. Mais ce n’est pas facile, puisqu’on est toujours une minorité. Parfois c’est très frustrant, mais c’est comme ça», a expliqué l’élue du Wouri-Est au micro d’Equinoxe Télévision.

Une sortie qui pose une question fondamentale: que peuvent les députés de l’opposition dans une Assemblée où le parti présidentiel jouit d’une écrasante majorité ?

Pour cette 10ème législature, le RDPC dispose de 152 députés sur un total de 180. Une majorité d’autant plus obèse que c’est l’unique parti qui a un groupe parlementaire. Les autres formations politiques se partagent pratiquement les miettes à savoir l’UNDP (7), le SDF (5), le PCRN (5), l’UDC (4) le FSNC (3) le MDR (2) et l’UMS (2).

Rejoignez notre newsletter!