Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 12Article 607522

Actualités of Monday, 12 July 2021

Source: Le Messager

Assemblée nationale : La ministre Libom Li Likeng déclare la guerre à Danpullo

Le milliardaire Baba Danpullo Le milliardaire Baba Danpullo

Pour avoir accusé la société de téléphonie mobile Nextell d’insolvabilité, non sans menacer celle-ci de suspension lors de la session plénière de l’Assemblée nationale consacrée aux télécommunications, le ministre des Postes et télécommunications se voit remonter les bretelles par le milliardaire.


Réseau brouillé entre le Minpostel et Nextell ? Assurément. Parler de guerre ouverte serait un bien doux euphémisme. Ce, au regard de la dernière actualité née lors des audiences publiques à la Chambre basse du Parlement il y’a une semaine. Invitée à répondre aux préoccupations de la représentation nationale sur les problèmes liés au secteur des télécommunications au Cameroun, Libom Li Likeng, en sa qualité de ministre de tutelle, n’a pas été tendre avec Nexttel, la société de téléphonie que dirige le milliardaire camerounais Ahmadou Baba Danpullo. La Minpostel ne va pas passer par quatre chemins pour présenter l’entreprise comme un recordman de l’insolvabilité. « Nexttel ne paye plus sa dette, ne paye plus sa facture vis à vis de Orange de Mtn et de Camtel. Tous se plaignent et leurs chiffres d’affaires baissent à cause de Nexttel. On fait quoi de Nexttel ? On a besoin de maintenir la communication mais Nexttel est presque aujourd’hui insolvable. A cause de Nexttel, l’argent que Camtel avait cru avoir ne l’a plus. Orange espérait qu’il aura une offre de service et plusieurs fois ils ont saisi l’Art (Agence de régulation des télécommunications Ndlr) pour qu’elle autorise que tous ces gens-là déconnectent Nexttel. Heureusement que le régulateur n’a pas fait cela parce que les conséquences sont aussi énormes », argue la patronne des Télécommunications devant des députés abasourdis.


Exutoire

Et pour sortir de cette impasse, Libom Li Likeng estime qu’il faudrait impérativement que les actionnaires de Nexttel volent à son secours et trouvent au plus vite, un terrain d’entente afin de régler cette ardoise qui risque de lui être préjudiciable. « Sinon nous serons obligés de prendre une mesure dure qui consiste à suspendre Nexttel. Parce que les conséquences sur le secteur sont énormes, c’est en termes de milliards.On veut bien que Nexttel soit là mais la facture elle est très lourde », menace-t-elle. Une sortie sulfureuse que la mise en cause n’a guère vu d’un bon œil. Bien au contraire, dans une volumineuse réaction aux allures de coup de gueule, de droit de réponse et de pamphlet, Nextell remonte les bretelles au Minpostel.

A en juger le contenu de ce document parvenu à notre rédaction, la société de téléphonie mobile estime que le Minpostel,de qui on attend l’élaboration et la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière des postes, des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication, n’a pas trouvé meilleure exutoire que Nextell. « La cause de votre échec face à la mission que vous a confiée monsieur le président de la République, Chef de l’Etat », peut-on lire. Selon l’accusée, la tutelle n’a pas joué franc jeu. Ce d’autant plus qu’elle refuse systématiquement toutes les audiences à elle sollicitée mais préfère couvrir Nextell de honte devant la représentation nationale alors qu’elle aurait pu les convoquer pour en discuter plus calmement.


Intention de nuire

« Dans une déclaration sentencieuse, et sans preuve, vous prétendez que Nexttel serait à l’origine de l’échec de tous les autres opérateurs, nous attendons toujours la démonstration de cette affirmation mensongère. Vous éludez les questions qui vous sont posées pour trouver en Nexttel la cause de tous vos échecs. Etes-vous au service de tous les opérateurs ou alors vous êtes en mission pour éjecter Nexttel de la scène des Télécommunications. Les pratiques anticoncurrentielles et abus de positions dominantes faites par d’autres opérateurs ne font pas partie de vos préoccupations. (…) Avez-vous la preuve que Nexttel ne paye pas les droits d’interconnexion aux autres opérateurs ? Vous êtes-vous rassurée que les opérateurs Mtn et Orange payent également les droits d’interconnexion à Nexttel ?Déclarer devant la représentation nationale que Nexttel est en cessation de paiement relève d’une véritable intention de nuire, car en tant que ministre de tutelle, vous savez pertinemment que c’est le blocage des comptes et l’absence d’accompagnement qui justifient cette situation », écrivent-ils. Faisant remarquer au passage que cette « déclaration grave et inconséquente » est de nature à « décourager les partenaires qui acceptent de nous accompagner dans l’attente de l’issue du litige qui nous oppose à notre partenaire vietnamien.Si après votre déclaration sur cette cessation de paiement non justifiée nous subissons un préjudice particulier vous en serez personnellement responsable », prévient Nextell.

Rejoignez notre newsletter!