Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 17Article 528214

Politique of Friday, 17 July 2020

Source: 24cameroun.com

Assemblée nationale: Cabral Libii veut faire parvenir les rapports de commission à la presse


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Dans un entretien, le président du Pcrn est revenu sur le rôle des élus ainsi que sur ses promesses de campagne. Cabral Libii se projette également dans le futur.

Un extrait de ces échanges suit :

« Nous avons sollicité cette rencontre avec la presse pour partager avec l’opinion, au travers de cette presse, ce que nous avons fait jusqu’ici. Donc les députés vous ont dit quel est le travail qu’ils ont effectué à l’Assemblée nationale, ce que la presse sait déjà grosso modo, mais également ce qu’ils ont fait en back-office. Par exemple dans les commissions, les propositions qui ont été faites parfois très innovantes, les échanges qui ont eu lieu dans les commissions et dont le rendu n’est pas toujours communiqué à la presse. Et d’ailleurs je pense qu’à l’avenir, nous nous battrons pour que les rapports de commission parviennent également à la presse.

Les députés vous ont dit également ce qu’ils ont fait sur le terrain, ce qu’ils ont fait avec un certain nombre d’administrations qui permettent que des choses soient faites sur le terrain. Vous avez également écouté les maires Pcrn qui ont partagé avec la presse les difficultés qui sont les leurs sur le terrain, l’état des lieux des communes qu’ils ont hérité après les élections, mais également ce qu’ils ont tous eu à entreprendre. On a appris du maire Serge Alexis Lombat de la commune de Nkonjock par exemple que pour une fois depuis des décennies, pendant la saison pluvieuse, Nkonjock peut être relié à Bafang grâce à un travail qui a été fait et que beaucoup n’avaient pas pu faire avant.

Le mot est simple. C’est que nous voulons rassurer ceux qui nous ont fait confiance, mais nous sommes cinq députés, sept maires. Pour un premier temps, pour une première participation à une élection, nous voulons rassurer le peuple de ce que les engagements que nous avons pris, nous allons les tenir. C’est encore l’occasion pour ceux qui commencent à nous dire par exemple à l’assemblée : «camer.be vous n’êtes que cinq et vous ne changez pas les choses. »

J’ai envie de leur dire que vous voyez donc que si on avait été plusieurs, si ont avait été majoritaire, peut-être que nous aurions pu changer les choses. Mais comme je vous l’avais dit pendant la campagne, à défaut d’avoir l’avantage un nombre à l’Assemblée nationale, nous nous battrons autant que faire se peut pour avoir l’avantage et la pertinence pour que nous puissions prendre l’opinion à témoin.

Il y a une campagne perpétuelle pour dire à ce peuple que « nous méritons que vous nous fassiez confiance afin qu’un jour nous puissions diriger le Cameroun. Mais comme le dit la parole divine, nous voulons déjà nous montrer digne de la ‘‘petite’’ responsabilité que nous avons reçue. Je le dis déjà pour que plus tard, le peuple puisse davantage nous faire confiance et que nous obtenions plus de postes électifs et que nous puissions travailler à implémenter le projet de société qui est le nôtre et que nous résumons en ce Cameroun qui protège et libère les énergies. ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter