Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 28Article 569734

General News of Thursday, 28 January 2021

Source: Cameroon Info

Assaut meurtrier de l'armée à Bamenda: le ministère de la Défense donne les détails

Ces détails sont contenus dans un communiqué daté du 27 janvier 2021.

L’armée régulière engagée dans la sécurisation des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en proie à une crise indépendantiste ultra-violente depuis presque 5 ans, a eu de nouveaux accrochages avec des miliciens séparatistes le 23 janvier 2021. Les heurts ont eu lieu à Bamenda au lieu-dit «Meta Quarter» dans le 2e arrondissement de la capitale du Nord-Ouest.

Comme il est précisé dans le communiqué qui a été rendu public ce 27 janvier 2021 par le porte-parole de l’armée, Atonfack Guemo Cyrille Serge, c’est aux environs «de 14h, et sur renseignements de la population, des éléments de la 5e région de Gendarmerie ont effectué une opération de contrôle préventif, lieu-dit Meta-Quater, arrondissement de Bamenda 2e, département de la Mezam, région du Nord-Ouest. L’objectif de cette opération était de mettre la main sur des terroristes regroupés dans une maison abandonnée, aux ordres du surnommé Général Tiger. Ceux-ci s’apprêtaient à donner l’assaut au poste de police de T-Junction», lit-on dans un premier temps dans ce document officiel.



Sur place, les forces de défense vont se heurter à la violence des insurgés surpris en pleine consommation de produits dopants. Comme pris par une frénésie inexplicable, ces derniers vont ouvrir le feu sur les militaires. La riposte de l’armée ne se fera pas attendre. Au terme de la fusillade, 4 séparatistes vont tomber sur le carreau. D’autres blessés, vont réussir à prendre la fuite.

«Le bilan au terme de cet accrochage est de 04 terroristes neutralisés et d’autres blessés et en fuite, plusieurs dizaines de munitions de type M21 et FAL récupérés. Les recoupements effectués par les autorités locales font état de ce que la maison abandonnée au centre de l’accrochage était régulièrement utilisée par cette bande terroriste comme centre de séquestration de personnes kidnappées avant leur transfert vers les camps retranchés situés dans la forêt», a conclu le porte-parole de l’armée.


Communiqué du ministère

Communiqué du ministère de la défense

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter