Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 07Article 554452

General News of Saturday, 7 November 2020

Source: Cameroon Info

Assassinats et enlèvements au NOSO: les Etats-Unis tapent du poing sur la table

La représentation diplomatique américaine à Yaoundé l’a exprimé dans un communiqué rendu public ce vendredi 6 novembre 2020, appuyé par le Sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires africaines, Tibor Nagy.
Le climat sociopolitique délétère dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, marqué par les attaques à répétition des rebelles sécessionnistes présumés, contre les établissements scolaires d’une part, et des enlèvements d’élèves, d’enseignants, des leaders religieux et traditionnels d’autre part, préoccupe au premier chef les Etats-Unis. Le pays Donald Trump a l’attention rivée sur les récents évènements qui ont eu cours dans les deux régions cette semaine, et ne manque pas chaque fois de se prononcer lorsque les droits de l’homme sont inquiétés.

L’Ambassade des Etats-Unis à Yaoundé a de ce fait réagi à la cascade d’attaques des écoles, survenues au lendemain des massacres du Mother Francisca International Bilingual Academy de Kumba (Sud-ouest), notamment à Kumbo, Limbé, Fuundong…, et couronnées par le kidnapping le jeudi 5 novembre 2020 du Cardinal Christian Tumi, en compagnie d’une dizaine d’autres personnes.

« Nous sommes solidaires avec les élèves, les enseignants et les dirigeants tels que le Cardinal Christian Tumi, le Fon de Nso, qui ont été pris pour cible à Kumbo, Limbé, Bamenda, et dans d’autres communautés », a indiqué l’ambassade dans un communiqué rendu public ce vendredi 6 novembre 2020.

Dans la foulée, le Sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires africaines, Tibor Nagy, a emboité le pas à la représentation de son pays à Yaoundé, en condamnant fermement ces attaques. « Nous continuons d'appuyer ceux qui recherchent la paix et nous nous opposons à ceux qui tentent de saper l'avenir du Cameroun », a tweeté le diplomate américain.

Il importe de préciser que dans la journée de vendredi, le Cardinal Tumi a été libéré par ses ravisseurs, tandis que le chef de Nso, tout comme les autres personnes avec lesquelles il a été arrêté la veille, demeurent en captivité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter