Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 02Article 538948

General News of Wednesday, 2 September 2020

Source: Cameroon Info

Assassinats barbares des femmes: la MINPROFF fait de grandes promesses aux femmes

Le membre du gouvernement annonce un accompagnement psychosocial pour les familles des victimes.

On n’avait pas beaucoup entendu ce département ministériel depuis le début des exactions sur les femmes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Pourtant, le ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF) est concerné au premier chef par la situation.

Marie Thérèse Abena Ondoa, qui dirige ledit département, a organisé le 1er septembre à Yaoundé, une action de dénonciation publique des atrocités commises sur les femmes par des bandes armées dans les régions anglophones, mais aussi à l’Extrême-Nord du pays où le groupe Boko Haram sévit.

L’occasion pour la MINPROFF de condamner sans réserve les crimes odieux qui visent particulièrement la gent féminine. «Je suis interpellée à la fois comme femme, mère et membre du gouvernement. Comme femme et mère, il s’agit de meurtres et comme tel, qu’on soit homme ou femme, ce sont des actes barbares à condamner avec la dernière énergie. La vie d’un être humain est sacrée et rien ne justifie qu’on la supprime. Comme membre du gouvernement, je voudrais rappeler que la mission principale du MINPROFF, c’est d’assurer la promotion, la protection de la famille, les droits de la femme. Ces atrocités sont aux antipodes de nos missions», a déclaré le Pr Abena Ondoa, interrogée par la CRTV Radio.

En l’espace d’un an, l’opinion camerounaise a vécu, à travers des images insoutenables, les assassinats sauvages de trois femmes en zone anglophone: Florence Ayafor, Comfort Tumasssang et Treasure Mbah. Des crimes qui ont, à chaque fois suscité l’indignation.

«Les nombreuses manifestations de ces derniers temps démontrent qu’au-delà de l’horreur et de la terreur que croient semer leurs bourreaux, les femmes ont encore assez de force pour dénoncer ces crimes odieux. De telles actions participent de la contestation qui a certainement un effet tant au niveau national qu’international», ajoute le ministre qui annonce la mise en place d’un accompagnement psychosocial pour les familles des victimes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter