Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 19Article 535762

General News of Wednesday, 19 August 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Assassinats au NOSO: le vice-président ambazonien lance la traque contre la milice pro-Biya

Le vice-président du gouvernement intérimaire du Cameroun méridional, Dabney Yerima, a déclaré que les forces de restauration de la République fédérale d'Ambazonie et d'Ambazonie apporteront des changements difficiles à l'approche de l'armée d'occupation française du Cameroun après la récente arrestation massive par Yaoundé d'innocents Camerounais du Sud à Muyuka.

« Récemment, nous assistons à toutes sortes d'atrocités commises par des gangs criminels et les soi-disant Atanga Nji Boys dans notre pays, soutenus par le régime de meurtre d'enfants Biya French Cameroun, ce qui est regrettable et appelle à une réponse ferme » Vice-président Yerima a déclaré en informant le cabinet de sa décision d'adresser une lettre au secrétaire général de l'ONU, Antonio Gutterres.

« La nation ambazonienne et son peuple, y compris l'approche des Forces de restauration d'Ambazonia envers l'armée d'occupation française du Cameroun, changera radicalement dans les jours à venir suite à ses récents déploiements massifs dans le comté de Fako et à l'arrestation de centaines de nos jeunes à Muyuka », le Vice Ambazonie A noté le président.

Le camarade Dabney Yerima a averti que les forces de restauration d'Ambazonia ne toléreraient plus et tiendraient toutes les élites du RDPC du sud du Cameroun pour responsables des atrocités commises par l'armée du gouvernement camerounais et les Atanga Nji Boys au sud du Cameroun.


« Conscient des circonstances actuelles dans lesquelles tous les Camerounais du Sud bien pensants du monde entier ont exprimé leur haine envers le régime de Biya French Cameroun à Yaoundé, les activités de certaines élites politiques et dirigeants traditionnels du sud du Cameroun qui continuent à travailler avec les meurtres d'enfants régime est une cause de grand regret qui nécessite une action », a déclaré Yerima.

Le vice-président d'Ambazonia a souligné qu'il n'est acceptable pour aucune élite politique ou dirigeant traditionnel du sud du Cameroun de continuer à entretenir des relations avec Biya et son régime français camerounais même après que le dictateur de 87 ans a complètement démenti ce que ses propres partisans ont convenu lors du grand dialogue national du Cameroun français. .

Dabney Yerima s'est demandé à voix haute pourquoi les élites politiques du sud du Cameroun pourraient encore passer en tant que barons et agents du RDPC après que le régime français du Cameroun a déplacé, tué et emprisonné des milliers de Camerounais du sud et l'a rendu public via la radio et la télévision d'État du Cameroun français CRTV et sa sœur. publications dont la chaîne de télévision Vision 4.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter