Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 03Article 539185

General News of Thursday, 3 September 2020

Source: Le Jour n°3249

Assassinat : les avocats de Lydienne Taba brisent le silence après les obsèques

Une plainte pour assassinat et violences sur femme enceinte sera déposée demain au tribunal militaire contre le sous-préfet de la Lokoundje.
Une plainte sera déposée ce 3 septembre 2020 au tribunal militaire d’Ebolowa contre Frank Derlin Eyono Ebanga, le sous-préfet de l’arrondissement de la Lokoundje. C’est suite au décès de Lydienne Solange Taba. Cette jeune fille a été abattue par une arme à feu le 25 juillet dernier alors qu’elle était en compagnie du sous-préfet au domicile de ce dernier.


Le collectif conduit par Me Dominique Fousse, est composé de plusieurs autres avocats de renom à l’instar de : Me Guy Moteng, Albert Oyié, Me Massi, Me Arlette Nwanyin et Pauliane Boum. Ces avocats sont regroupés autour d’un mouvement dénommé « Universal lawyers and human rights defense. Selon Me Dominique Fousse, au moment de l’assassinat de Lydienne Solange Taba, cette jeune fille de 23 ans portait une grossesse de 11 semaines. L’avocat affirme que le rapport de l’échographie figure parmi les pièces qui seront introduites dans la plainte. Depuis la disparition brutale de cette jeune étudiante, très peu d’informations circulent sur les circonstances de sa mort. Encore plus, le mystère plane sur le lieu de détention du .sous-préfet, considéré comme le présumé meurtrier. C’est au vu de ce constat qu’un Collectif d’avocats a décidé de se joindre à la famille pour la manifestation de la vérité sur ce drame qui ne fait pas assez de bruits.

Cette démarche du Collectif d’avocats intervient trois jours après l’inhumation de la jeune fille. Samedi le 29 août dernier que Solange Lydienne Taba a été inhumée dans le département de la Sanaga -maritime, précisément dans la localité » de Lobethal à Mouanko. Memes les avocats du Collectifs mis en place pour accompagner la famille ne savent pas où se trouve actuellement le sous-préfet de la Lokoundje. Lors . des obsèques de la jeune fille les membres de la famille de la victime étaient d’ailleurs surpris du fait que depuis la survenue du drame, Frank Derlin Eyono Ebanga est toujours sous-préfet de la Lokoundje.

En rappel, le Collectif mis en place par Me Dominique Fousse n’est pas à son premier geste. Ce Collectif s’était constitué pour défendre la famille de Monique Koumatekel, la jeune femme éventrée devant la maternité de l’hôpital Laquin-tini. L’on se rappelle également que ces avocats ont défendu Orner Tchuenkam devant le tribunal militaire après avoir passé dix ans en prison sans jugement. Le même collectif défend également à Nkongsamba, la famille dtan bébé de sept mois et sa sœur de sept ans, décédés après un viol.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter