Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 11Article 511726

General News of Monday, 11 May 2020

Source: www.camerounweb.com

Assassinat du maire de Mamfe: sortie choc de Ilaria Allegrozzi contre les séparatistes


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La représante de Human Rigth Watch au Cameroun s'est exprimé ce matin sur l'assassinat cruel du jeune maire de Mamfé ce samedi. Sur son compte twitter, Ilaria Allegrozzi a dénoncé le meurtre par les séparatistes de Ashu Prietley qui a été élu lors des élections municipales de février 2020. "Les séparatistes armés poursuivent leurs violences dans les régions anglophones. Samedi, ils auraient tué Ashu Prinsley Ojong, le maire de Mamfe, alors qu'il se rendait au village d'Eshobi. Ojong avait 35 ans, l'un des plus jeunes maires du pays", a tweeté Allergozzi.

Jugée proche des groupes séparatistes armées par le gouvernement Camerounais, Ilaria Allergozzi dans le viseur des autorités depuis le massacre de Ngarbuh a condamné cet enième acte de violence des séparatistes qui intervient en pleine crise sanitaire du coronavirus. Pour la chercheuse de HRW, ces actes de violences ne peuvent pas faciliter la mise en place d'un plan efficace de riposte contre le covid 19. "La violence, les abus commis de séparatistes ne montrent malheureusement aucun signe de ralentissement, limitant un espace humanitaire déjà restreint, et entravant la réponse au Covid19. Les mesures préventives ne peuvent pas être mises en œuvre lorsque la violence sévit" déplore Ilaria Allergozzi.

Plus jeune maire camerounais, Ashu Prietley Ojong, 35 ans, avait été élu à la mairie de Mamfe lors des dernières élections municipales. Samedi, il a été tué par des hommes armés soupçonnés d’être des combattants sécessionnistes. Le jeune maire serait tombé dans un guet-à-pent de ses assasins. "Le maire s’est rendu dans son village pour accueillir des combattants séparatistes qui souhaitaient déposer les armes" témoigne un proche de la famille. Son convoit sera attaqué, le laissant pour mort, les deux soldats qui assuraient sa protection grièvement blessés.

tweet HRW

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter