Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 20Article 609055

Actualités of Tuesday, 20 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Assassinat des militaires au NOSO : le double jeu de Cabral Libii

Il demande à l’armée de revoir sa stratégie Il demande à l’armée de revoir sa stratégie

• Cabral Libii déplore les assassinats des militaires au NOSO

• Il demande à l’armée de revoir sa stratégie

• Il prône également le dialogue au même moment


Au moins une dizaine de militaires camerounais ont été sauvement abattus en début de semaine dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. C’est probablement ce drame de trop qui a fait sortir de son silence, le président du PCRN, Cabral Libii. Tout en déplorant le nombre de décès de plus en plus inquiétant des militaires camerounais dans cette partie du Cameroun, le député invite les autorités militaires à revoir leur stratégie de combat.

« Je demande au Président de la République de convoquer en urgence le Conseil National de Sécurité pour réexaminer la stratégie de défense mise en place dans les Régions en crise. Nous perdons beaucoup d'hommes au combat. Beaucoup trop même. C'est insupportable et inadmissible », a-t-il déclaré prônant implicitement la méthode militaire utilisée par le régime de Yaoundé durant les quatre dernières années et qui a occasionné des milliers de morts ainsi que des millions de déplacés.

Cette méthode militaire a été dénoncée par plusieurs acteurs de la vie sociopolitique du Cameroun dont le GICAM. « Notre conviction de chefs d’entreprises est que les options sécuritaires et politiques ont trouvé leurs limites dans le processus de résolution du conflit armé dans le Régions Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun. Le moment est donc venu de leur adjoindre une troisième composante : placer résolument l’économie au cœur des efforts nationaux visant le retour de la paix dans ces deux Régions », avait déclaré Célestin Tawamba lors de la dernière visite du premier ministre Joseph Dion Ngute au siège du GICAM. Le patron des patrons était plutôt favorable à la création des emplois dans ces deux zones en guerre.

Dans la même déclaration, Cabral Libii, qui se montrait favorable à l’option militaire, demande aux Camerounais de dialoguer pour trouver une solution définitive à la crise anglophone qui s’enlise.

La guerre et le dialogue

« Le dialogue qui demeure la solution à cette guerre est un processus long, interactif et itératif entamé en 2019 lors du Grand Dialogue National. Il doit donc se poursuivre et s'intensifier, tandis que les premières résolutions doivent être mises en oeuvre. En fin de compte, l'intégrité territoriale et les valeurs de la République doivent être préservées », écrit-il.

Et pourtant dans sa déclaration, Cabral Libii n’a eu aucune compassion pour les populations des régions du Nord-Ouest du Sud-Ouest du Cameroun. Il a réussi a faire une distinction entre les militaires camerounais qui selon lui, sont les « frères » et « fils » de la nation qui combattraient les ennemis du Cameroun.

« Je demande au peuple camerounais de soutenir les familles endeuillées et les soldats au front. Ce sont nos frères, soeurs, maris, pères, fils, voisins, amis d'enfance qui se sacrifient ainsi tous les jours. La malgouvernance du pays doit être combattue sans relâche, mais le terrorisme auquel on assiste en ce moment doit être combattu sans faiblesse », tente d’expliquer Cabral Libii.

Rejoignez notre newsletter!