Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 17Article 580363

General News of Wednesday, 17 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Assassinat de Mme Monkam à Montréal: la diaspora s'organise pour une action judiciaire

La mort de la compatriote Sylvie Mireille Monkam, décédée il y a quelques jours à Montréal suite à une erreur médicale continue de susciter des réactions au sein de la diaspora. Selon nos informations, quelques proches de la victime et des africains de la diaspora ont décidé d'amener l'affaire devant les tribunaux, afin que les auteurs de la négligence qui a conduit à la mort de la sœur Sylvie soient punis.

Plusieurs versions des faits sont racontées par les proche de la victime.
Une première version raconter que feu Sylvie a été internée pour un mal de pied dans un hôpital de la ville de Montréal s'est retrouvée par inadvertance et par négligence dans la salle d'hospitalisation et d'observation des malades Covid-19 où elle passée de vie à trépas.

Une autre version pas tout à fait différente de la première, raconte que Mireille s’était rendue pour les soins à l’Hôpital Charles-Le Moyne. Allergique à une molécule contenue dans la pénicilline, elle a prévenu en amont le personnel de ce centre Hospitalier. Mais alors, un médecin dans cet hôpital s’est entêté voire décidé délibérément de lui prescrire de la pénicilline qui lui aurait été administrée par les infirmiers exécutants sans contrôle supplémentaire du patient.

C’est ainsi donc qu’après avoir reçu ses injections, Mireille sera victime d’une intoxication médicamenteuse, étouffant radicalement sa respiration.


La diaspora réagit


'Au courant de la matinée du 07 Mars 2021, notre cellule de communication de la Brigade Antisardinards, reçoit un APPEL URGENT A L’AIDE accompagnée de la vidéo de notre défunte compatriote, ou elle avait du mal à respirer, expliquant ce qui lui arrive dans cet Hôpital et demandait que la communauté l’aide à sortir urgemment de là car elle s’y sentait en insécurité.
Sans tarder, nous avons publié cet SOS, avant de saisir en urgence une cellule de la BAS CANADA qui dans les heures qui ont suivi, s’est rendue avec un groupe de nos compatriotes dans cet hôpital pour s’imprégner de la situation', écris la BAS dans un communiqué.

'Quelques heures plus tard, suite à la grande mobilisation de la communauté Camerounaise, le transfert de Mireille DJomouo comme souhaitée par cette dernière, a été effectué vers l'hôpital général Juif de Montréal le 08 Mars 2021...Malheureusement très tôt ce matin du 10 Mars 2021, Nous apprenons que l’intoxication médicamenteuse dont elle a été victime à l’Hôpital Charles-Le Moyne, a eu raison d’elle. MIREILLE EST DÉCÉDÉE SUITE D’UNE ERREUR MÉDICALE', ajoute -t-elle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter